Samedi 14 décembre 2019
Reviviscence
Mozart intimiste par le clarinettiste Julien Hervé
Julien Hervé – Wolfgang Amadeus Mozart

Depuis une trentaine d’année, c’est devenu pavlovien. Les premières notes de l’adagio du Concerto pour clarinette de Mozart nous transportent au milieu de la savane où apparaissent Robert Redford tout sourire et Meryl Streep toute émue, qui lui confie en frémissant : « Si, dans ce moment, vous me disiez quelque chose, je le croirais. » Bien avant qu’Out of Africa, le film de Sydney Pollack, le transforme en tube planétaire, ce concerto nous chuchotait déjà beaucoup de choses que nous avions envie de croire, de la tendresse, de la sérénité et de la mélancolie. Et l’on a beau l’avoir entendu cent fois, à chaque audition, il crée la même bouffée de bonheur. Lorsque l’interprétation le rapproche d’une atmosphère chambriste, on a même l’impression qu’il est joué pour nous, rien que pour nous. Tel est ce bel enregistrement, simple, aérien, fondé manifestement sur le plaisir de jouer et le désir d’entraîner l’auditeur avec soi. Le Quintette pour clarinette, souvent associé au concerto, et le mouvement de Quintette KV Anhang 91, rare, celui-là, complètent ce programme dans le même esprit.
Gérard Pangon

Concerto pour clarinette K.622 ; Quintettsatz KV Anhang 91 ; Quintette avec clarinette K.581
Julien Hervé (clarinette)
Orchestre Philharmonique de Rotterdam
Direction musicale : Gustavo Gimeno
1 CD NoMadMusic NMM067
1 h 10 min

mis en ligne le dimanche 1 décembre 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.