Mercredi 20 mars 2019
Pompes de circonstance
Robert King couronne George II à Versailles
Haendel - The Coronation of King George II

La cérémonie d’un Couronnement est, normalement, réglée comme du papier en musique : les différents actes, les œuvres, leurs compositeurs étaient, au XVIIIème siècle, codifiés. Par une succession d’imprévus et d’imprévisions, celle de Georges II, en 1727, ne le fut pas. Outre la mort de l’organiste, des menaces d’inondation et un certain manque de coordination entre les parties prenantes, l’une des raisons fut la décision du nouveau roi de moderniser le genre en faisant appel à Haendel, lequel « n’en fit qu’à sa tête », d’autant qu’il n’avait pas été averti, semble-t-il, du changement de l’ordre de la messe. Il en résultat un certain désordre si bien que que nul ne sait, aujourd’hui, comment elle fut jouée. Au Royal Albert Hall de Londres en 2002, Robert King avait proposé sa propre vision, transposée, en 2018, à la Chapelle Royale de Versailles : un paroxysme de Pump & Circumstances qu’il faut sans doute être anglais pour apprécier, dont émergent avec force des sommets tels que les quatre Hymnes composés par Haendel à cette occasion (dont au moins deux sont encore des "hits") : Zadok the Priest et The King Shall Rejoice ; l'antienne I was glad when they said unto me de Purcell ; Behold, O Lord our defender de Blow. Un couronnement est autant théâtral que musical, et sa captation vidéo dans un lieu aussi spectaculaire que la Chapelle Royale se justifie. Hélas, elle n’a rien d'impressionant et se focalise sur un public indolent et des interprètes tout affairés à la besogne. Gare, donc, à l’indigestion. 
Albéric Lagier

Œuvres de Haendel, Purcell, Blow, Tallis, Gibbons, Child, Farmer
The King's Consort
Direction musicale : Robert King
1 DVD Chateau de Versailles Spectacles CVS005
1 h 38 min

mis en ligne le vendredi 15 février 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.