Dimanche 18 août 2019
Plan rapproché
François-Xavier Roth poursuit sa quête d’un Berlioz d’époque
La Damnation de Faust

Bataille de Faust : tandis qu’à Strasbourg Erato met en boîte la version John Nelson faisant suite aux triomphaux Troyens de 2017, paraît en DVD « Château de Versailles » la captation, en novembre dernier, du concert dirigé par François-Xavier Roth. Entendu de la salle de l’Opéra Royal, cette Damnation avait surpris par ses tempos mesurés et son atmosphère intimiste, qualifiée de « grise » par les amateurs d’un Berlioz plus sonore et tumultueux. Comme souvent flatté par les micros, Les Siècles retrouve ici ses rondeurs et ses couleurs dans sa recherche d’un son d’époque, c’est à dire d’avant les tempêtes wagnériennes. Cela au moins, de même que l’apparente volonté du chef de ne pas céder à la « scène à faire », nous console de bien des Damnation menées tambour (trop) battant. C’est cependant dans le chant que le parti-pris se justifie vraiment. Baroque de vocation - et remplaçant le plus musclé Chœur de l’Armée française initialement prévu -, le Chœur Marguerite Louise donne le ton, rendant au moins compréhensible un texte souvent noyé dans la masse. Les solistes sont à l’avenant : connu pour sa maîtrise d’un répertoire antérieur (encore récemment dans Les Boréades de Rameau – voir ici) le ténor Mathias Vidal compense par son style, sa diction, sa finesse expressive la puissance qu’il n’a pas. Plus traditionnel et abonné à Méphistophélès (il est aussi du cast Erato) Nicolas Courjal n’est pas moins subtil, soufflant le chaud et le froid en diable roublard capable d’éclats terrifiants. Quant à Anna Caterina Antonacci, berliozienne d’honneur depuis sa Cassandre des Troyens au Châtelet (2003)elle semble avoir signé elle aussi le pacte diabolique, tant elle est crédible en jeune amoureuse dévorée par l’« ardente flamme ». En privilégiant le plan rapproché, la prise de vue sert efficacement le propos. 
François Lafon 

La Damnation de Faust
Mathias Vidal (Faust), Anna Caterina Atonacci (Marguerite), Nicolas Courjal (Méphistophélès), Thibault de Damas d’Anlezy (Brander)
Choeur Marguerite Louise, Les Siècles
Direction musicale : François-Xavier Roth
Réalisation : Frédéric Caillierez
1 DVD Château de Versailles CVS 010
2 h 07 min

mis en ligne le vendredi 17 mai 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.