Mercredi 18 juillet 2018
Pärt et fracas
Les quatre symphonies réunies pour la première fois en un unique CD
Arvo Pärt - The symphonies

Révélé en Occident par l’enregistrement que réalisa Gidon Kremer de sa pièce maîtresse Tabula rasa (1977) au début des années quatre-vingt, l’Estonien Arvo Pärt est par ailleurs l’auteur de quatre symphonies, dont l’écriture s’étend sur près de quarante ans, entre 1963 et 2008. Tandis qu’il compose pour le cinéma et la télévision, ses premières partitions destinées au concert épousent le courant sériel, alors en vogue en Occident, mais rejeté en Estonie sous domination soviétique… Compatriote et intime de Pärt, le chef d’orchestre Tonu Kaljuste a eu la bonne idée de rassembler pour la première fois sur un seul CD les quatre symphonies qui, on l’aura compris, possèdent chacune son identité. Au fracas dissonant de la 1ère « Polyphonic » (qui évoque rétrospectivement Penderecki et Schnittke), succède le pointillisme moiré « à la Webern » de la 2ème, pétrie de percussions grandiloquentes. Après une crise esthétique, la 3ème (1971) se veut plus méditative, inspirée par l’étude du plain-chant et la technique médiévale : la version qu’en donne Kaljuste est sans égale dans la profondeur et la compréhension de ces sources d’inspiration. La 4ème, « Los Angeles » (commande de la phalange américaine), retrouve le style « tintinnabuli » qui avait fait naguère le succès de Tabula rasa, Fratres et Cantus in Memoriam Benjamin Britten – mélange d’extrême simplicité, de grandiose et de lenteur sacrée, restitué finement par la formation polonaise.
Franck Mallet

Pärt : Symphonies n° 1 "Polyphonic", n° 2, n° 3 et n° 4 "Los Angeles"
NFM Wroclaw Philharmonic
Direction musicale : Tonu Kaljuste
1 CD ECM New Series 2600
1 h 20 min

mis en ligne le samedi 2 juin 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.