Mercredi 25 novembre 2020
Paradis nuageux
Le paradis d’Anna Prohaska perdu dans les nuages
 
Le même, pas pareil
Christa Ludwig et Leonard Bernstein
Mahler,
Das irdische Leben
Lost paradise

Plusieurs compositeurs retenus sur cet album thématique autour du « paradis perdu » de l’Ancien Testament auraient largement mérité qu’on leur consacre un album seul, mais on ne peut reprocher à deux interprètes de tenter de renouveler un tant soit peu le récital voix et piano. Pari toujours risqué dans la mesure où il faut déployer une science aiguë des nuances pour passer d’une époque à l’autre, d’un style à l’autre, etc. Remarquée, en France, dans la fée Morgane d’Alcina de Haendel (Aix) ainsi que dans L’Enlèvement au sérail de Mozart (Paris), avec la complicité du pianiste Julius Drake, la soprano Anna Prohaska enregistre ici son troisième récital discographique, après « Enchanted forest » (2013) consacré au répertoire baroque, suivi de « Behind the lines » (voir ici), constitué de lieder sur la guerre de 1914-1918. Dès lors, quel dommage que des artistes de cette envergure rendent quasi incompréhensibles les paroles des mélodies françaises de Debussy, Fauré, Messiaen et Lesur, sans oublier l’Air du feu, extrait de l’Enfant et les sortilèges de Ravel… La chanteuse paraît plus à l’aise avec la langue de Shakespeare, de Purcell à George Crumb, en passant par Britten et Bernstein – mis à part Pastorale de Stravinsky, vocalise… sans parole. Bien qu’Anna Prohaska soit née en Autriche, la poésie des romantiques Schubert, Schumann, Brahms et Wolf manque elle aussi d’intelligibilité. En revanche, sa voix élevée domine le XXe siècle de Eisler et Reimann. À chanter le paradis, faut-il perdre l’auditeur dans les nuages ?  
   Franck Mallet

Mélodies de Ravel, Bernstein, Messiaen, Stravinsky, Brahms, Schubert, Schumann, Mahler, Britten, Ives, Eisler, George Crumb…
Anna Prohaska (soprano) Julius Drake (piano)
1 CD Alpha 581 (dist. Outhere)
1 h 04 min

mis en ligne le lundi 29 juin 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.