Lundi 27 mai 2019
Palette à la diable
Ophélie Gaillard dans son répertoire de prédilection
Boccherini

C’est la deuxième fois qu’Ophélie Gaillard enregistre des œuvres de Boccherini. Comme la première fois, elle  nous offre deux concertos pour violoncelle, l’instrument du compositeur : le célèbre en si bémol G.482, longtemps connu sous un aspect non authentique, et celui en ré G.479, publié à Paris en 1770, lui aussi un des plus enregistrés. La version d’Ophélie Gaillard a tout à fait sa place, dans un cas comme dans l’autre grâce aussi à la prestation de l’orchestre. La Symphonie en ré mineur opus 12 n°4 (G.506) « La casa del diavolo » (1771), elle aussi souvent enregistrée, tire son surnom du fait que son finale est fondé sur la Danse des Furies du ballet Don Juan de Gluck (1761). Bonne et nerveuse interprétation, mais on se demande d’où viennent les timbales dans les mouvements extrêmes, et si la présence d’une basse au pianoforte - discrète il est vrai - est indispensable. On reste en terrain connu  avec le quintette à cordes « Musique nocturne dans les rues de Madrid » G.324 (1780), et on salue l’accent mis sur son côté franchement populaire. On apprécie également le voisinage sur le CD 2 du Stabat Mater en fa mineur G.532 dans sa version originale de 1781 pour soprano et cordes et de la Sonate pour violoncelle et basse en ut mineur G.2. Une belle réalisation, qui ne bouleverse en rien une discographie abondante mais permet si besoin est de se faire une idée de la diversité de la palette de Boccherini.
Marc Vignal

Concertos pour violoncelle G.579 et 582 ; Symphonie opus 12 n°4 (G.506) « La casa del diavolo » ; Quintette à cordes opus 30 n°6 (G.324) « La Musica Notturna delle strade di Madrid » ; Stabat Mater G.532 ; Sonate pour violoncelle et basse G.2
Sandrine Piau (soprano), Ophélie Gaillard (violoncelle)
Orchestre Pulcinella
Direction musicale : Ophélie Gaillard
2 CD Aparté AP 194
1 h 58 min

mis en ligne le mercredi 13 mars 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.