Mardi 23 avril 2019
Mysticisme et transcendance
Bruckner et Messiaen à l’affiche d’un même concert londonien
Bruckner - Messiaen

On l’avait quitté dans une intense 9ème Symphonie de Bruckner, en audio, à la tête de « son » Berliner Philharmoniker (voir ici). Six ans plus tard, le revoici, mais capté en vidéo lors d’une soirée au Barbican de Londres, cette fois à la tête du London Symphony Orchestra, « son ultime formation » (dixit le chef lui-même !), dans la 8ème. Les deux premiers mouvements sont aussi éloquents… que Simon Rattle lui-même. Expressions du visage, gestuelle : tout concourt à préciser une dynamique toujours inspirée et jamais emphatique – l’idée même brucknérienne de celui qui marche vers son destin et que le LSO empoigne avec fermeté. Aussi habile dans les contrastes hallucinés du « Final », l’Orchestre peine en revanche à restituer la félicité du 3ème mouvement « Adagio », avec des cordes qui manquent d’envergure… Dommage. Programme typiquement « rattlerien », le concert se clôt sur les timbres crus (cuivres, cloches et claviers de percussions) de Couleurs de la Cité Céleste de Messiaen. Avec un chef aussi charismatique, la mystique des deux compositeurs s’élève vers la transcendance, ce que ne manque pas de souligner la caméra.        
Franck Mallet

Bruckner : Symphonie n°8 - Messiaen : Couleurs de la Cité céleste
Pierre-Laurent Aimard (piano)
London Symphony Orchestra
Direction musicale : Simon Rattle
Réalisation : François-René Martin
1 DVD LSO Live LSO3042
1 h 44 min

mis en ligne le samedi 26 janvier 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.