Dimanche 2 octobre 2022
Moscou-Berlin-Paris, années 30
Lahav Shani couple deux symphonies des années sombres
Weill Symphony no. 2 - Shostakovich Symphony no. 5

Weill-Chostakovitch, même combat musical ? Écrites à quelques années de distance dans une Europe sous la double menace du nazisme et du stalinisme, les deux pages de ce programme sont on ne peut plus différentes. Composée entre Berlin et Paris en fuyant le nazisme, la Deuxième symphonie de Kurt Weill reste aussi rare au disque que dans les programmes de concert, ce qui n’a rien d’étonnant : maladroitement construite sur des thèmes pauvres et roboratifs, elle ne décolle jamais, et même si elle est défendue ici avec panache, ce ne sera pas cette version qui réussira à l’imposer. La Cinquième symphonie de Chostakovitch ne paraît ensuite que plus grandiose, et son épure archiclassique encore plus réussie. Shani a d’illustres prédécesseurs, et les comparaisons possibles sont tellement nombreuses, de Mravinski à Petrenko en passant par Sanderling et Haitink, que cette version, si elle ne démérite pas, reste parfois à la surface (et l’enregistrement sur le vif, sans relief ni présence, n’arrange rien). Il manque un rien de tension pour que le premier mouvement hérisse vraiment les cheveux, et un peu plus de densité pour réussir l’agonie tragique du troisième. Au moins Shani ne rate pas sa sortie, avec la coda du dernier mouvement qui fait bien sentir le malaise derrière le triomphe écrasant.  
Gérard Pangon

Weill : Symphonie. ° 2 - Chostakovitch : Symphonie n° 5 en ré mineur op. 49
Orchestre Philharmonique de Rotterdam
Direction musicale : Lahav Shani
1 CD Warner Classics 0190295478346
1 h 17 min

mis en ligne le lundi 6 juin 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.