Mercredi 24 avril 2019
Moments d’intimité
Avec Stéphanie d’Oustrac, un voyage aux pays du romantisme
Sirènes

En fait de "Sirènes" (titre de l’album), ce sont trois aventuriers célèbres de la mélodie que Stéphanie d’Oustrac et son fidèle pianiste Pascal Jourdan ont réunis. Les six pièces qu’ils ont choisies parmi les quatre-vingt qu’a laissées Liszt sont moins connues que les Nuits d’été de Berlioz et les Wesendonck Lieder de Wagner, ceux-ci dans leur version avec orchestre qui les apparente à des scènes d’opéra, particularité que leur lyrisme ne contredit pas. Or avec piano, et ainsi interprétées, tous constituent une collection cohérente de moments d’intimité. Bonne idée que de confronter les deux versions de Freudvoll und Leidvoll de Liszt (Goethe – Egmont), la seconde, plus dépouillée que la première, comme un pas vers un art de la confidence. Cela introduit les Nuits d’été comme on les entend rarement, dès la Villanelle prise plus lentement que d’habitude, frontispice du cycle et non plus introduction primesautière jurant avec les cinq mélodies suivantes, la très chère à Berlioz Mort d’Ophélie, placée à la suite, devenant comme la coda de l’ensemble. Quant aux Wesendonck-Lieder, ils perdent de leur caractère de succédané à Tristan et Isolde au profit d’un plus secret et non moins juste « théâtre de l’évocation ». Fort tempérament scénique et styliste polyvalente – du baroque de ses débuts à Carmen et Cassandre des Troyens - voir ici – Stéphanie d’Oustrac chante tout cela en diseuse experte, n’hésitant pas quand il le faut à donner de la voix - et même à surexposer les inégalités de celle-ci -, excellemment soutenue par Pascal Jourdan, que l’on sait en osmose avec elle depuis une Voix humaine (Poulenc, arrière-grand-oncle de la chanteuse) de grande mémoire (voir ).
François Lafon

Liszt : Die Loreley ; Freudvoll und Leidvoll (1ère et 2ème versions) ; Es war eine König in Thule ; Im Rhein, im Schönen Strome ; Uber allen Gipfeln ist Ruh – Berlioz : Nuits d’été; La Mort d’Ophélie – Wagner : Wesendonck-Lieder
Stéphanie d'Oustrac (mezzo-soprano), Pascal Jourdan (piano)
1 CD Harmonia Mundi HMM 902621
1 h 16 min

mis en ligne le lundi 18 mars 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.