Vendredi 3 avril 2020
Les plaisirs du spectre
Les couleurs du spectre revivifiées par l’Ensemble Multilatérale
J'Ouïs

Fondateur de l’ensemble vocal Les Métaboles, Léo Warynski dirige en outre l’Ensemble Multilatérale, « dédié à la création ». Aucune date ne fixe les œuvres retenues ici, mais quatre des compositeurs sélectionnés se rattachent au mouvement « spectral », apparu au cours des années soixante-dix. Treize couleurs du soleil couchant (1978) de Tristan Murail (né en 1947), dont c’est, sauf erreur, la cinquième version discographique, apparaît comme la pièce la plus séduisante de cet album, avec son registre varié d’ondulations passant d’un instrument à l’autre – flûte, clarinette, piano, violon et cordes. Bien servie par ses interprètes, son écriture chatoyante, qui privilégie un « balayage » harmonique, suscite un dégradé de couleurs, comme une irisation du timbre qui se retrouve dans le quintette Talea (1986) de Grisey (1946-1998), au rythme plus exacerbé. À la fois fine et langoureuse dans ses circonvolutions psychédélique, Domeniche alla periferia dell’impero (2000) de Romitelli (1963-2004) est à retenir, autant que la pulsation fiévreuse du trio Fterà II (2016) de Yann Robin (né en 1974), émaillée des plaintes de la clarinette basse.
   Franck Mallet

Romitelli : Domeiche all periferia dell'impero I & II - Grisey : Talea - Robin : Fterà II - Murail : Treize couleurs du soleil couchant - Bedrossian : The pider as an artist
Multilatérale
Direction musicale : Léo Warynski
1 CD L'empreinte digitale ED13260
1 h

mis en ligne le vendredi 7 février 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.