Mardi 18 septembre 2018
Les inconnus de Saverne
Trois compositeurs à l'ancrage régional qui méritent le détour
Les Musiciens de Leopold

A l'époque romaine, le passage de la Lorraine vers l’Alsace est un endroit stratégique. Les Romains y ont planté trois tentes, tres tabernæ, d'où, plus tard, le nom de Saverne. Quelques siècles passent, la petite ville a toujours son importance : c’est là que s’installe l’évêque de Strasbourg lorsque la Réforme gagne l’Alsace. A la fin du seizième siècle, au moment de la Contre-Réforme, les chanoines catholiques choisissent comme co-adjuteur de l’évêque de Lorraine, un Habsbourg, l’archiduc Léopold d’Autriche, qui arrive à Saverne où il restera dix-huit ans. Plus préoccupé du culturel que du spirituel, celui-ci, qui aimait le faste, fait venir à Saverne des musiciens autrichiens formés à l’art italien très en vogue à l’époque. C’est ainsi que Bernhardin Wolck, Raimundo Ballestra et Vincenz Jelich deviennent les compositeurs importants de la chapelle savernoise. Fruit d’un remarquable travail de recherche et de reconstitution, cet album les sort de l’ombre, raconte deux décennies (1607-1625) d’une musique sacrée tout en délicatesse, où les voix sont harmonieusement soutenues par les saqueboutes et les cornets à bouquins. Qui plus est le programme est parsemé de pièces instrumentales qui jouent habilement sur les changements de rythmes et de timbres.
Gérard Pangon

Œuvres de Bernhardin Wolck, Raimundo Ballestra et Vincenz Jelich
Ensemble Dulcis Melodia
Direction musicale : Jean-François Haberer
1 CD K617 CDB010
57 min

mis en ligne le mercredi 5 septembre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.