Mercredi 14 novembre 2018
La musique de l'imprimeur
Atmosphère anversoise du XVIème siècle
The Music prints of Christophe Plantin

Au Musée Plantin-Moretus d’Anvers, on est tellement impressionné par les ateliers d’imprimerie, l’hôtel particulier, les tableaux de Rubens, le jardin, la bibliothèque et les collections de vieux livres qu’on en oublie souvent qui était Christophe Plantin, le fondateur de cette éminente dynastie d’imprimeurs. Venu de France en 1550, à l’âge de trente ans, avec l’ambition de publier les meilleurs livres du monde, il s’entoure d’érudits, de scientifiques et d’artistes pour fonder cinq années plus tard sa maison d’édition qu’il développe avec son gendre Jan I Moretus. Parmi ses chefs d’œuvre, la Biblia regia, une Bible en cinq langues, latin, grec, hébreu, chaldéen et syriaque, éditée de 1568 à 1572, à côté d’une kyrielle de livres de la Contre-Réforme et de recueils musicaux aux décors et à la typographie splendides. C’est en puisant dans ces recueils que Paul van Nevel a conçu le programme de cet album constitué de musiques sacrées et de chansons, avec, en ouverture, Pleurez Muses !, une Epitaphe pour Christophe Plantin composée par Andreas Pevernage. Celle-ci donne l’atmosphère qui prévaut dans cet enregistrement, un environnement polyphonique caractéristique du XVIème siècle, où la recherche de l’émotion globale semble plus importante que le travail sur les mots.
Gérard Pangon

Hymnes, messes et chansons de Andreas Pevernage, Jacobus de Kerle, Philippus de Monte, Giovanni Pierluigi da Palestrina, Georges de la Hèle, Claude Le Jeune
Olivier Coiffet (ténor), Axelle Bernage (superius)
Huelgas Ensemble
Direction musicale : Paul van Nevel
1 CD Deutsche Harmonia Mundi 19075809722
1 h 06 min

mis en ligne le dimanche 4 novembre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.