Jeudi 13 décembre 2018
L’Invitation au voyage
Magdalena Kozena s’engage avec conviction dans Duparc
 
Le même, pas pareil
Felicity Lott et Armin Jordan
la fusion de la voix
et de l'orchestre
Aimer et mourir - Danses et mélodies

Entre la déflagration de Daphnis et Chloé et l’audace crâneuse des Valses nobles et sentimentales de Ravel, l’Orchestre symphonique allemand de Berlin et son chef Robin Ticciati retrouvent la soprano Magdalena Kozena pour une trop rare et baudelairienne invitation au voyage signée de Duparc, à la suite d’une première rencontre discographique autour des Ariettes oubliées de Debussy (Linn). Si cette nouvelle version de Daphnis et Chloé ne bouscule en rien une discographie déjà pléthorique – surtout dans cette Suite n° 2 –, pas plus que ces tristounettes Valses nobles et sentimentales, en revanche on retient ce choix de quatre mélodies parées de cet orchestre à la fois somptueux et hypnotique, en vérité un brin wagnérien, dans lequel excellait Duparc – comme l’ami Chausson du Poème de l’amour et de la mer. Bien qu’elle ne dispose pas d’une assise dans le grave aussi intense que Victoria de los Angeles (uniquement L’invitation et Phidylé, avec Prêtre, en 1963), Magdalena Kozena apporte ce charme extatique indispensable à ces mélodies, même si l’on aurait aimé des instrumentistes plus convaincus – comme jadis Felicity Lott avec Armin Jordan… 
Franck Mallet

Ravel : Daphnis et Chloé, Suite n° 2 ; Valses nobles et sentimentales - Duparc : L'invitation au voyage ; Au pays où se fait la guerre ; Chanson triste ; Phidylé ; Aux étoiles
Magdalena Kozena (soprano)
Deutsches Symphonie-Orchester Berlin
Direction musicale : Robin Ticciati
1 CD Linn CKD 610 (Outhere)
1 h

mis en ligne le jeudi 27 septembre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.