Samedi 7 décembre 2019
L’effort et la grâce
Un Brahms qui respire large par le Jerusalem Quartet
 
Le même, pas pareil
Volutes et nostalgie
Gervase de Payer et le Melos of London
Quintette avec clarinette - Quatuor à cordes n°2

Quatuor à cordes n° 2 (1873), Quintette avec clarinette (1891) : l’effort et la grâce. Encore ce 2ème Quatuor, genre longtemps redouté par Brahms, est-il moins austère, plus aéré que le 1er, son contemporain. Le Jerusalem Quartet, couvert d’éloges et de récompenses, connu pour ses Haydn autant que ses Chostakovitch, les traite à égalité, c'est-à-dire qu’il s’attache à en faire chanter les lignes tout en maintenant une pression dramatique qui est une de ses signatures. Le Quatuor y gagne un charme (au sens fort) qu’il n’a pas toujours, même dans son touffu premier mouvement. Le Quintette, tube de la musique de chambre de Brahms, maintes fois enregistré et souvent réussi, trouve-là une interprétation infiniment séduisante, même pour les fans des anciens et légendaires Quatuor Busch avec Reginald Kell (clarinette) ou Melos (avec Gervase de Peyer). La clarinettiste Sharon Kam n’y est pas pour rien, dont les phrasés et la chaude sonorité se mêlent au tissu des cordes avec un naturel qui donne une idée de la fascination de Brahms pour le Richard Mühlfeld, le clarinettiste de l’Orchestre de Meiningen qui lui a inspiré quatre pièces superbes dont celle-ci est le chef-d’œuvre. 
François Lafon

Quintette avec clarinette - Quatuor à cordes n°2
Sharon Kam (clarinette)
Jerusalem Quartet
1 CD Harmonia Mundi HMC 902152
1 h 11 min

mis en ligne le mardi 25 juin 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.