Vendredi 15 novembre 2019
L’arrangeur arrangé
Bach revu et corrigé pour trio de violes
Johann Sebastian Bach - Wo soll ich fliehen hin

Cerné par un environnement où l’on ne jure plus que par les interprétations « historiquement informées », le Cellini Consort a choisi de s’échapper. Wo soll ich fliehen hin ? Où dois-je m’enfuir ? , s’est-il demandé en reprenant le titre d’une cantate de Bach. Il a suffi aux trois gambistes d’arranger quelques unes de ses compositions pour se retrouver en terrain connu quitte à prendre à l’envers le chemin suivi par le Cantor lorsqu’il s’inspirait des concertos pour violon de Vivaldi pour écrire son Concerto italien. Interprété par ce trio de violes de gambe, celui-ci gratte un peu les oreilles, geint parfois, et plonge l’auditeur dans un autre univers marqué par le dialogue de viole à viole. La Suite Française BWV 816 pour clavier dégage une atmosphère et des sonorités qui la rapproche des Suites pour violoncelle ; quant aux extraits de cantates, elles vont de l’insignifiant (Kommst Du nun, Jesu, vom Himmel herunter BWV 650) à la superbe méditation (Wo soll ich fliehen hin BWV 646).
Gérard Pangon

Bach - Arrangements pour violes : Suite française en sol majeur BWV 816 ; Fantaisie et Fugue en ré mineur BWV 905 ; Kommst Du nun, Jesu, vom Himmel herunter BWV 650 ; Ach Gott und Herr BWV 692 ; Concerto italien BWV 971 ; Trio sur Nun komm’der Heiden Heiland BWV 660 ; Wo soll ich fliehen hin BWV 646 ; Sonate en ré majeur BWV 1028 ; Wer nun den lieben Gott lässt walten BWV 691
Cellini consort
1 CD Ramée RAM 1911
1 h 06 min

mis en ligne le jeudi 15 août 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.