Mercredi 24 octobre 2018
Jazzy retro satanas
Le Berlin des années 1920 dans le regard du jazz
Bye-bye Berlin

Inspirée par la formule de Karl Kraus sur le Berlin des années 1920 « la ville qui marche », Marion Rampal, associée au Quatuor Manfred et au saxophoniste Raphaël Imbert, a conçu un programme original, qui entremêle à la fois Weill, Eisler, Berg, Hindemith, Schulhoff, Hollaender et Billing. Sur le papier, cela peut paraître confus, mais à l’écoute la combinaison des genres offre une belle unité, à l’image de Kurt Weill qui destinait ses airs à l’opéra – La complainte de Mackie et Chant de Barbara de l’Opéra de Quat’sous – ou plus modestement à une chanteuse de cabaret. Sans chercher à plagier les gloires passées (Damia, Lys Gauty, Marianne Oswald, Florelle…), la chanteuse, qui a participé un temps au quintet d’Archie Shepp, n’oublie pas que les jazzmen se sont emparés de ce répertoire, d’où un style décontracté bienvenu, même s’il manque parfois de la gravité sur cette époque plus apocalyptique que joyeuse – Nein de Eisler. Quand Raphaël Imbert « jazzifie » Eisler (surprenants Solidaritätslied et I saw many friends des Hollywood Elegien) ou Hollaender (« dietrichien » Falling in Love again), le Quatuor Manfred n’oublie pas de swinguer élégamment derrière la chanteuse, tout en insufflant une touche classique avec des raretés prises chez Schulhoff et Hindemith.                            
Franck Mallet

Weill : Youkali ; Die Moritat von Mackie Messer ; Barbara-Song ; Ballad of a drowned girl - Eisler : Nein ; Solidaritätslied ; I saw many friends - Hollaender : The ruins of Berlin ; Black Market ; Falling in love again - Billing-Spoliansky : The lavender song - Meyerowitz : Help me Lord - Berg : Die nachtigall - + extraits de Schulhoff, Hindemith et Weill…
Marion Rampal (chant), Raphaël Imbert (saxophones et clarinette basse)
Quatuor Manfred
1 CD Harmonia Mundi HMM 902295 (PIAS)
1 h 03 min

mis en ligne le samedi 22 septembre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.