Mardi 21 août 2018
Grands espaces
Thomas Søndergård poursuit son cycle Sibelius
Sibelius

Après les symphonies n°1, 2, 6 et 7, Thomas Søndergård, à la tête du BBC National Orchestra of Wales, poursuit un cycle Sibelius avec des œuvres, pour certaines rarement jouées, se rattachant à la veine des poèmes symphoniques teintées d’un nationalisme puissant (Finlandia, Le Cygne de Tuonela, En saga) ou non (Océanides) ou à celle de la musique de scène (King Christian II), en passant par la célèbre Valse triste. Søndergård a la science de la mise en espace et de la mise en valeur des détails, créant effets de surprise et apportant la preuve concrète des subtilités audacieuses des partitions de Sibelius : c’est un fin ciseleur, précis et lumineux. Adepte des tempos enlevés, il traite les masses sonores avec une énergie qui fonctionne à merveille dans les grandes fresques poétiques, mais impose une vision parfois déconcertante dans les pages plus intimes – la Valse triste donnerait presque envie de l’être (triste). Comme dans les CD précédents (voir ici), on admire les bois et les cuivres, somptueux ; un peu moins les cordes qui paraissent bien souvent trop timides. Il n’en reste pas moins que ce CD, comme ses prédecesseurs, offre à l’auditeur un parcours attachant dans le monde de Sibelius ; un monde qui va bien au-delà des poncifs nationalistes, marqué par les grandes évolutions musicales de son époque –  plus particulièrement celles de Wagner ou Tchaïkovski ; un monde symphonique à nul autre semblable.
Albéric Lagier

Finlandia ; Le Cygne de Tuonela ; Océanides ; En saga ; Valse triste ; King Christian II Suite
BBC National Orchestra of Wales
Direction musicale : Thomas Søndergård
1 CD Linn Records CKD 566
1 h 15 min

mis en ligne le mardi 31 juillet 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.