Lundi 14 octobre 2019
Gidon Kremer en mode planant
Franck pris en sandwich entre deux mystiques
Hymns and Prayers

Certains programmes ont le mérite de provoquer un électrochoc, d’éclairer par contraste des œuvres aux univers esthétiques très éloignées. Mais il arrive aussi que l’électrochoc produise un court-circuit et que le courant ne passe plus. C’est le cas de ce disque décidément biscornu qui démarre avec une page de Stevan Kovacs Tickmayer (né en 1963). Le son cristallin d’un vibraphone, les notes suraigües du violon, le tempo congelé, ces Huit hymnes In Memoriam Andrei Tarkovsky sont autant de plages statiques, des nappes étalées avec une parcimonie qui tient lieu de recueillement. On est loin du climat d’étrangeté des films du cinéaste russe auquel le titre de la partition fait référence. Dans la même veine mystique, le compositeur géorgien Giya Kancheli (né en 1935) est de longue date associé à Gidon Kremer, à qui cette Prière silencieuse est dédiée (l’autre dédicataire est Mstislav Rostropovitch). L’instrumentation inhabituelle (violon, violoncelle, vibraphone, guitare basse, orchestre à cordes, bande enregistrée) est quasiment le seul geste d’audace d’une œuvre dont les vingt-six minutes s’étirent pour sembler vingt-six heures. Pris en sandwich entre ces deux pages de pure contemplation, le Quintette pour piano et cordes de César Franck ne paraît que plus violemment expressif. Surtout que Kremer et ses partenaires ne se privent pas de souligner l’ampleur symphonique des deux mouvements extrêmes, avec la jeune (et brillante) pianiste Katia Buniatishvili dans un rôle quasi concertant. Reste le "Lento con molto sentimento", page centrale du quintette et le meilleur moment du disque : un morceau de vraie ferveur.
Pablo Galonce 

Stevan Kovacs Tickmayer : Eight Hymns in memoriam Andrei Tarkovsky - César Franck : Quintette pour piano et cordes - Giya Kancheli : Prière silecieuse
Gidon Kremer (violon), Khatia Buniatishvili (piano), Andrei Pushkarev (vibraphone), Marija Nemanytė (violon), Maxim Rysanov (alto), Giedrė Dirvanauskaitė (violoncelle)
Kremerata Baltica
Direction musicale : Roman Kofman
1 CD ECM New Series 2161
1 h 14 min

mis en ligne le samedi 18 septembre 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.