Vendredi 19 juillet 2024
Éperon Walker
Entre tumulte et dissonance, une interprétation fouillée de l’œuvre symphonique de Walker
George Walker, Five Sinfonias

À l’occasion du centenaire de la naissance de George Walker (1922-2018), Gianandrea Noseda dirigeait en concert et enregistrait avec le National Symphony Orchestra de Washington le cycle complet des cinq symphonies. Le premier compositeur noir à obtenir le Prix Pulitzer citait volontiers parmi ses modèles Hindemith et Stravinsky – lui qui avait étudié le piano avec Serkin et la composition avec Scalero au Curtis Institute –, mais sa 1ère symphonie, tardive, datée de 1984 et révisée douze ans plus tard, paraît jongler entre les timbres éruptifs d’un Varèse et ceux, d’un lyrisme diaphane néo-sériel, de son compatriote Copland… En vérité, Walker, âgé de près de quatre-vingts ans, avait assimilé de multiples influences au point d’obtenir une sonorité spécifique, dominée par le dialogue fauve des vents de la 2e Symphonie, commande de la Fondation Koussevitzky en 1990. Plus tumultueuse encore, la 3e Symphonie exalte un modernisme dissonant, tempéré par les bois rêveurs du mouvement central. À la manière de Ives, Walker désarticule de vieux cantiques (« There is a Balm in Gilead » et « Roll, Jordan, Roll » qu’il pulvérise dans la couleur bariolée de l’orchestre de sa 4e Symphonie, créée en 2011. Associée (ou non) à une vidéo réalisée par le photographe Frank Schramm, la douloureuse 5e Symphonie se veut l’écho de la fusillade raciste de Charleston de 2015 où périrent neuf paroissiens de l’Église épiscopale méthodiste Emanuel. Chef et orchestre offrent une interprétation fouillée de ces cinq partitions, rassemblées en outre pour la première fois en un seul CD.  
                                                                                                                                                                                                                           Franck Mallet

Walker : Sinfonia 1-2-3-4 "Strands" et 5 'Visions"
National Symphony Orchestra
Direction musicale : Gianandrea Noseda
1 CD NSO 0007
1 h 5 min.

mis en ligne le jeudi 14 septembre 2023

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.