Lundi 6 avril 2020
Entre deux mondes
Avec Andreas Staier, un Beethoven rien moins que confortable
« Ein neuer Weg »

En 1802, parallèlement au Testament de Heiligenstadt qui marque la césure entre sa vie d’entendant et son destin de sourd, Beethoven ouvre une « nouvelle voie » à sa (la ?) musique avec les trois Sonates pour piano op. 31 et les deux Cycles de Variations (op 34 : « Sur un thème original » et op. 35 « Variations Eroica »). Une façon de « se situer dans le sillage de la tradition tout en la prenant à rebrousse-poil » qui a inspiré à Andreas Staier sa contribution personnelle aux festivités du 250ème anniversaire. Une contribution très personnelle, comme on pouvait d’y attendre : sur un fortepiano Mathias Müller (circa 1810) de la collection Edwin Beunk aux sonorités entre deux mondes, Staier imagine le son intérieur/extérieur que le compositeur devait « entendre » et les séismes compositionnels qui en découlent : plus d’épanchements dans les mouvement lents - ou contredits par le « rebrousse-poil » évoqué - et une furia… tempétueuse dans l’Allegretto final de « La Tempête » (op. 31 n° 2), à laquelle répond dans la 18ème (op. 31 n° 3) un Presto vertigineux faisant suite à un Menuet rien moins que dansant. Les nostalgiques de Wilhelm Kempff (et même d’Arthur Schnabel) fuiront (ou pas…), mais trouveront peut-être consolation dans les deux cycles de Variations, conçues, selon Beethoven « dans une toute nouvelle manière, mais chacune d’une façon qui lui est propre », où là aussi l’auditeur est sans cesse étonné voire dérouté, mais dont Staier travaille davantage à faire apparaître la très prospective diversité que la rage existentielle. Superbe prise de son, restituant ce voyage sonore lui aussi « entre deux mondes ».
François Lafon

Sonates pour piano op. 31 n°1, 2 "La Tempête", 3 - Six Variations op. 34 - Variations "Eroica" op. 35
Andreas Staier (fortepiano)
2 CD Harmonia Mundi HMM 902327.28
1 h 45 min

mis en ligne le mercredi 25 mars 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.