Lundi 25 mars 2019
En mémoire
Trois compositeurs d'aujourd'hui évoquent la Grande Guerre
L'Homme qui titubait dans la guerre

Ce volume XXVIII de « Musiciens de la grande guerre » se place sous le signe non de musiciens d’il y a un siècle mais d’un compositeur et de deux compositrices d’aujourd’hui et d’œuvres récemment écrites. La part du lion revient à isabelle Aboulker. Commande de l’Etat, « L’homme qui titubait dans la guerre » (1998) est un oratorio profane en vingt-deux parties pour soli, récitant, chœur et orchestre dont l’action se situe dans la nuit et les heures précédant l’armistice, au cours des derniers combats. Est mis en situation un soldat français lors de ces ultimes assauts, au moment de sa mort. De cet individu ordinaire, on partage avant qu’il ne meure l’expérience, les souvenirs, les interrogations, les réflexions sur la  tourmente qui l’emporte, sans oublier sa mise en dérision de la propagande. Les textes sont ceux d’hommes ayant vécu et/ou dépeint cet enfer, Blaise Cendrars, Apollinaire, Céline et autres Erich Maria Remarque, ou qui se sont élevés contre son absurdité, tel Romain Rolland. Le chœur d’enfants chante en français, allemand et anglais. On se trouve parfois entre Stravinski et Kurt Weil, ce qui n’est pas si mal, et on est  convaincu par la variété de l’expression et des moyens mis en œuvre ainsi que par la force de persuasion de l’ensemble. De Françoise Choveaux, à qui l’on doit une intégrale discographique de l‘œuvre pianistique de Darius Milhaud, la violente et suppliante toccata pour piano « La bataille de Verdun » a été créée le 25 février 2017 au Mémorial. Le poème d’Apollinaire mis en musique en 2017 par Vincent Bouchot est bien quant à lui une malédiction de la guerre.
Marc Vignal
 

Isabelle Aboulker : L’homme qui titubait dans la guerre - Françoise Choveaux : Toccata pour piano opus 224 « La bataille de Verdun » - Vincent Bouchot : La nuit descend comme une fumée rabattue pour soprano et piano
Amaury  Bruyne et Anne Le Bozec (pianos), Alberta Dimitrova et Françoise Masset (sopranos), Yann Toussaint (baryton), Thierry Gaches (récitant)
Chœur Capriccio, Orchestre de la Musique de la Police Nationale
Direction musicale : Jérôme Hilaire
1 CD Hortus 728
1 h 01 min

mis en ligne le vendredi 28 décembre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.