Dimanche 16 décembre 2018
Emily aussi
Orchestrations savoureuses au service de la poétesse Emily Dickinson
A certain slant of light

Pour leur premier album chez Pentatone, l’Orchestre philharmonique de Marseille et son chef Lawrence Foster ont privilégié l’originalité d’un programme autour d’Emily Dickinson, poétesse américaine de la fin du XIXème siècle – qui connut la célébrité un demi-siècle seulement après sa disparition (1886). De nombreux musiciens ont repris ses vers, dont les Français Edith Canat de Chizy et Philippe Hersant. Aux Etats-Unis, Copland fut l’un de ses premiers compatriotes à être attiré par son style à la fois populaire et non conventionnel. D’un cycle de 12 mélodies pour voix et piano de 1949, il en extrait 8, qu’il pare de coloris automnaux dans une écriture enjouée et méditative dont il a le secret – le soprano flexible de l’Américaine Lisa Delan en renouvelant largement l’interprétation. D’une facture hyper classique, les cinq Newer Every Dear de Jake Heggie (né en 1961) s’oublient vite, comparées aux tonalités plus dramatiques des Four Dickinson Songs de Gordon Getty (2008). Bien défendue par la chanteuse et le chef, l’orchestration savoureuse des cinq Poems de Michael Tilson Thomas jongle entre Stravinsky et Broadway – et on en redemande !            
Franck Mallet

Copland : Eight poems of Emily Dickinson - Heggie : Newer every day - Getty : Four Dickinson songs - Tilson Thomas : Poems of Emily Dickinson
Lisa Delan (soprano)
Orchestre philharmonique de Lyon
Direction musicale : Lawrence Foster
1 CD Pentatone PTC 5186 634
52 min

mis en ligne le vendredi 10 août 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.