Mardi 16 août 2022
Dernière manière
Mélody Louledjian égrène les petites perles rossiniennes
Ariettes à l'ancienne

On a dit Rossini paresseux, et même qu’il s’était arrêté de composer des opéras à trente-sept ans (après Guillaume Tell) pour inventer des recettes de cuisine (le fameux tournedos au foie gras). C’est oublier, entre autres (tels le Stabat Mater et la Petite Messe solennelle), les quatorze albums réunissant cent cinquante pièces vocales ou instrumentales, « Péchés de vieillesse » où l’éclectique soprano Mélody Louledjian a pêché ce récital d’ « Ariettes à l’ancienne », en français dans le texte. Toujours au chapitre de la paresse rossinienne, on remarque dans ces petites scènes bien dans la manière d’un surdoué de l’opéra de nombreuses réminiscences de ses succès théâtraux, dignes de celui qui n’avait pas hésité à réutiliser plusieurs fois la même ouverture (comme celle du Barbier de Séville). Mais tout cela est arrangé avec un tel sens de l’autodérision que le procédé se justifie par lui-même. Les titres de ces Ariettes parlent d’eux-mêmes : Ariette à l’ancienne et Ariette villageoise (sur le même poème de Rousseau), L’Amour à Pékin, La Grande Coquette, La Chanson du bébé ("Papa, maman, caca") mais aussi, dans un registre plus grave (Rossini était considéré comme un maître de l’opera seria) L’Ame délaissée, L’Amour sans espoir, Au chevet d’un mourant ou Adieu à la vie. Au hasard des programmes, on trouve d’autres enregistrements de ces petites perles, souvent chantées dans un français approximatif, et c’est donc non seulement la palette expressive de l’interprète (et de son pianiste Giulio Zappa) qui fait le prix de celui-ci, mais aussi la clarté de son élocution ajoutée à sa virtuosité vocale.
François Lafon

Ariette à l’ancienne – Ariette villageoise – L’Orpheline du Tyrol - Chanson de Zara – L’Amour à Pékin – Amour sans espoir – Au chevet d’un mourant – Adisu à la vie – A Grenade – L’Ame délaissée – La Grande Coquette – La Légende de Marguerite – Nizza – Le Dada des enfants – La Chanson du bébé
Mélody Louledjian (soprano), Giulio Zappa (piano)
1 CD Klarthe KLA 140
1 h 12 min

mis en ligne le samedi 2 juillet 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.