Mardi 7 juillet 2020
Délicieuses pralines franco-belges
Elégances et demi-teintes pour violon et piano
D'Indy - Dupuis

La conception de cet album pourrait se résumer à une histoire de filiation : Albert Dupuis fut l’élève de Vincent d‘Indy qui fut lui-même l’élève de César Franck. Ce programme de sonates s’inscrit donc dans l’atmosphère franckiste de la musique de chambre, éthérée, parfois, diaphane, même, dans les mouvements les plus lents où prime est donnée à la mélodie, tandis que les allegros sont empreints d’une vivacité qui ne renie d’ailleurs pas l’élégance et la demi-teinte. Ces pièces, en tout cas, sont rares, d’où l’intérêt de cet enregistrement où figurent deux premières mondiales : la Sonate d’Albert Dupuis (1887-1931), compositeur belge né non loin de Liège, ville natale de César Franck, auteur d’opéras et d’une musique de chambre peu connue, et l’Andante pour violon et piano écrit à l’âge de 25 ans par Vincent d’Indy (1851-1931). A cela s’ajoute la Sonate du même où l’on retrouve son goût pour le leitmotiv, et Après la tourmente, d’Ermend Bonnal (1880-1944), romance composée à la fin de la Première Guerre Mondiale et dédiée à la reine Elisabeth de Belgique. Forte de sa passion pour l’école franco-belge de violon, Gaëtane Prouvost nourrit ces pièces d’une belle fluidité, et sa partenaire, Eliane Reyes, dialogue parfaitement avec elle.
Gérard Pangon

Albert Dupuis : Sonate – Vincent d’Indy : Andante ; Sonate – Ermend Bonnal : Après la tourmente
Gaëtane Prouvost (violon), Eliane Reyes (piano)
1 CD EnPhases ENP007
1 h 16 min

mis en ligne le mardi 16 juin 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.