Samedi 25 juin 2022
Danses et confidences
Bach en ondulations par Stéphanie Paulet et Elisabeth Geiger
Intuitions – J. S. Bach

Après un bel enregistrement de quelques raretés baroques (voir ici), Elisabeth Geiger et Stéphanie Paulet abordent aujourd’hui un répertoire familier signé Jean-Sébastien Bach. Mais fortes de leur inlassable travail de recherches, elles ne se contentent pas de le jouer, elles le réinventent, transcrivent les célèbres Sinfonia pour clavier, dont Glenn Gould et Gustav Leonhardt ont laissé des interprétations mémorables, pour en donner, grâce à leur duo orgue et violon, une version inouïe. Cette association crée un entrelacs de sonorités qui en change totalement le climat : ce n’est plus la virtuosité qui domine (encore que…), mais les ondulations, le dialogue tout en souplesse de deux instruments complémentaires. La basse continue ne l’est plus lorsqu’elle se laisse aller à ornementer avec délicatesse, et le violon devient un accompagnateur idéal lorsqu’il cultive un penchant certain vers les graves. Passant de la danse à la confidence et à la solennité, ce programme harmonieux dégage un charme évident.
Gérard Pangon

Sonate pour violon et basse continue BWV 1021 ; Sinfonia BWV 788, 789, 793, 794, 797, 799, 801 ; Sonate BWV 528 ; Partita BWV 1002 ; Chorals Nun komm, der Heiden Heiland BWV 659 et Wachet auf ruft uns die Stimme BWV 645
Stéphanie Paulet (violon), Elisabeth Geiger (orgue)
1 CD Paraty 620194
59 min

mis en ligne le mercredi 3 février 2021

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.