Lundi 24 février 2020
Danse avec Joseph
Haydn et Gluck : toiles de fond pour un ballet
Marie-Antoinette

Dans ce ballet Marie-Antoinette, créé en 2019 par la compagnie Thierry Malandain pour Château de Versailles Spectacles, sont mis en scène quatorze épisodes marquants de la vie de la reine de France, rythmés par quatre symphonies de Haydn : n°6 Le Matinn°7 Le Midi, n°73 La Chasse et n°8 Le Soir, les deux dernières amputées d’un mouvement. On commence par son mariage avec le futur Louis XVI (et sa nuit de noces), et on termine par les journées d’octobre 1789, illustrées par le finale « La tempête » du Soir. Ces symphonies de Haydn n’ont rien de chorégraphique, mais peuvent donner lieu à des mouvements de tête, des soubresauts, des figures géométriques. Le Récitatif et Adagio du Midi fait assister aux ébats de Louis XV et de la comtesse du Barry, l’Andante du Soir permet de faire connaissance avec le beau Fersen, et le finale de La Chasse rappelle qu’un des plaisirs de Louis XVI, ce pauvre homme, était de courir les bêtes. Marie Antoinette n’en devint pas moins mère, et cette maternité est évoquée à la harpe (instrument que la reine pratiquait), juste après la Chasse, par la danse des esprits bienheureux de l’Orphée de Gluck. Il arrivait à Marie Antoinette de badiner (Andante de La Chasse) et de se détendre à Trianon (Allegro molto du Soir). Rien ne nous est dit de nos quatre symphonies, mais on se prend à les écouter plus qu’à suivre les danseurs.
Marc Vignal
 

Haydn : Symphonies n°6 Le Matin, n°7 Le Midi, n°73 La Chasse et n°8 Le Soir - Gluck : Extrait d'Orphée
Malandain Ballet de Biarritz, Orchestre symphonique d’Euskadi
Direction musicale : Mélanie Lévy-Thiébaut
1 DVD Château de Versailles CV5014 (Collection Ballet N°1)
1 h 35 min

mis en ligne le samedi 1 février 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.