Mercredi 24 octobre 2018
Comme si on y était
Du violon au piano, l'alchimie de Ludwig van Beethoven
Beethoven Resound vol. 6

Ce volume 6 de la série Beethoven Resound - Beethoven  joué dans des lieux où il se produisit ou aurait pu se produire de son vivant - a été enregistré dans la Grande salle de l’Académie des sciences de Vienne. Beethoven n’y dirigea pas la Huitième Symphonie, qui ouvre ce CD, mais en décembre 1813 deux concerts au bénéfice des soldats blessés à la bataille de Hanau, et Haydn y fit sa dernière apparition en public, en mars 1808, à l’occasion d’une mémorable exécution de La Création. La Huitième telle qu’on l’entend ici ne compte pas parmi les plus précieuses, mais il faut saluer le second ouvrage du programme, au demeurant mieux enregistré. Il s’agit de la version pour piano opus 61a, réalisée par Beethoven lui-même à la demande expresse de Muzio Clementi, pianiste et éditeur, du Concerto pour violon opus 61 de 1806. Clementi publia les deux versions - déjà parues à Vienne - à  Londres à la fin de l’été 1810. Beethoven ne  joua jamais celle pour piano, et on n’a pratiquement aucune trace d’une exécution à Vienne à l’époque. Cette version pour piano n’est pas fondamentalement différente de celle  pour violon, à une belle exception près : l’extraordinaire cadence pour piano et timbales à la fin du premier mouvement. Le présent enregistrement n’est pas le premier en date, mais n‘en comble pas moins un vide.
Marc Vignal

Symphonie n°8 opus 93 ; Concerto pour piano « n°6 » opus 61a
Gottlieb Wallisch (piano)
Orchestre de la Wiener Akademie
Direction musicale : Martin Haselböck
1 CD Alpha-Classics Alpha 477
1 h 02 min

mis en ligne le mardi 9 octobre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.