Vendredi 19 juillet 2019
Cap vers le noir
Les Wanderer gardent leur lucidité face au deuil de Rachmaninov
Piano Trios

Avec la Sonate pour violoncelle, voici l’essentiel de la musique de chambre de Rachmaninov : deux trios avec piano, œuvres de jeunesse composées entre 1892 et 1893 mais déjà typiques du compositeur dans leur sombre pessimisme. Leur appellation commune cache des différences quant aux dimensions et la forme : si le premier, longtemps perdu et retrouvé en 1947, est ramassé en un seul mouvement, le second, en trois mouvements, est d’une ampleur et une densité extraordinaires. Produit du chagrin (Rachmaninov l’a composée après la mort de son admiré Tchaïkovski), c’est la pièce de résistance de ce programme. D’une clarté admirable, les Wanderer ne s’y laissent pas emporter par le flot d’émotions et préfèrent garder la tête froide pour mieux tenir le cap, avec cette élégance qui est leur marque de fabrique. Sans froideur mais aussi sans affectation, ils apportent surtout une touche vraiment reconnaissable face à d’autres versions et font merveille par leur complicité et leur complémentarité, là où d’autres interprètes préfèrent parfois un ton plus emporté. Les deux bonus du programme offrent un prolongement très intéressant à la noirceur de Rachmaninov, surtout l’Elégie de Suk, hommage elle aussi à un ami disparu, tandis que l’Andante con moto de Grieg est l’ébauche d’un trio jamais terminé. 
Pablo Galonce

Rachmaninov : Trios élégiaque n° 1 et 2 - Grieg : Andante con moto - Suk : Elégie p. 23
Trio Wanderer
1 CD Harmonia Mundi HMM 902338
1 h 12 min

mis en ligne le mardi 4 juin 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.