Lundi 6 avril 2020
Beethoven déstructuré
Konstantin Lifschitz en quête d'un Ludwig inouï
 
Le même, pas pareil
Beethoven
dans les abysses
Sviatoslav Richter
Beethoven 32 Sonatas

En cette année anniversaire des 250 ans de sa naissance, il tombe des Beethoven comme s’il en pleuvait. Et l’intégrale des Sonates pour piano fait partie de ces grosses ondées dont on ne saurait se plaindre. Dernière en date, celle de Konstantin Lifschitz, pianiste russe dont on a admiré la virtuosité dans Bach sans être pour autant totalement convaincu. Les Sonates pour piano de Beethoven, dont il a déjà enregistré celles pour piano et violon avec Daishin Kashimoto (voir ici), lui offrent le répertoire ad hoc pour faire montre de son talent, passer d’un esprit « à la Mozart-Haydn » à un avant-goût de la musique du XXème siècle. Disons-le d'emblée : le legato n'est pas sa tasse de thé. Dans les premières sonates, celles d’avant 1802, où le piquant a son importance, passe encore ; dans celles de la période médiane, c’est plus fâcheux, le côté " héroïque " devient insistant, la poésie s’en ressent ; dans les dernières, celles d’après 1815, le percussif prend parfois le dessus, alors pourquoi pas. Seulement, à un moment ou à un autre, toutes ces sonates se mettent à chanter, mais pas Konstantin Lifschitz. Avec des phrasés à soubresauts, il donne l’impression de vouloir les déstructurer pour en faire découvrir un nouvel aspect. Dans la Hammerklavier, par exemple, son début martelé donne bien le ton, mais on attend des passages en demi-teinte, un peu plus de profondeur, de tension. Le fameux adagio sostenuto en perd son mystère, cet immense et génial monologue ne nous emmène ni dans les abysses comme Sviatoslav Richter, ni vers des sommets comme Wilhelm Kempff.
Gérard Pangon

Intégrale des 32 Sonates (avec l’Allegretto WoO 53 comme troisième mouvement de la Sonate n°5)
Konstantin Lifschitz (piano)
10 CD Alpha-Classics Alpha 584
11 h 50 min

mis en ligne le samedi 14 mars 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.