Lundi 15 octobre 2018
Atelier de l’artiste
Un Debussy inattendu par le pianiste Matteo Fossi
Le Jeune Debussy

Pas si jeune (entre vingt-huit et quarante-et-un ans), ce « jeune Debussy » annoncé par ce disque passé un peu trop inaperçu dans la cohorte d’enregistrements labellisés « centenaire ». Novice, pourrait-on plutôt dire, en matière de piano, cette somme des années 1890-1904 n’étant annoncée que par une Danse bohémienne, dix ans plus tôt. Et quelle somme, comme un atelier où l’artiste puise dans ses références et préférences pour préparer l’avenir que l’on sait ! Le pianiste italien Matteo Fossi, connu pour ses Schubert et ses Brahms, se garde bien d’anticiper, pas plus qu’il ne surligne l’hommage à Chopin dans la Mazurka ou le clin d’œil à Verlaine dans le célèbre Clair de lune. Il met plutôt en valeur la façon dont Debussy organise triptyques (Pour le piano, Estampes) ou tétraptyque (Suite bergamasque), donnant entre ces trois piliers du répertoire leur chance à de petites pièces injustement négligées tel Masques, où les biographes voient un reflet de la vie sentimentale difficile du compositeur, ou D’un Cahier d’esquisses, où s’esquisse en effet le premier volet de La Mer, triptyque encore, mais cette fois pour orchestre. Sur un piano Fazioli plus chaleureux que les habituels Steinway, le jeu fluide et en même temps structuré de Matteo Fossi sert parfaitement le propos. 
François Lafon

Suite bergamasque ; Rêverie ; Danse ; Ballade ; Valse romantique ; Mazurka ; Pour le piano ; D’un cahier d’esquisses ; Masques ; Estampes
Matteo Fossi (piano)
1 CD Hortus 152
1 h 22 min

mis en ligne le mercredi 1 août 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.