Vendredi 18 octobre 2019
A deux, ce n'est pas mieux
Lalo - Coquard, deux plumes pour un opéra oublié
La Jacquerie

Edouard Lalo n’a eu de chance qu’une fois à l’opéra - mais quelle chance ! - avec le populaire (et injustement négligé aujourd’hui) Roi d’Ys. Son Fiesque, d’après Schiller, a dû attendre 2006 pour être donné intégralement, au festival de Montpellier, avec Roberto Alagna. Quant à cette Jacquerie, ressuscitée elle aussi à Montpellier, il n’a eu le temps d’en composer que le premier acte, les trois autres ayant été confiés après sa mort à l’obscur Arthur Coquard, élève de César Franck. C’est de Mérimée cette fois qu’il s’inspire, mais un Mérimée revu façon love story sur fond d’Histoire par Edouard Blau, déjà librettiste du Roi d’Ys. Le passage de relais entre les deux musiciens est à la fois abrupt et prometteur : à l’inspiration en berne de Lalo succède avec Coquard une veine assez différente, en tout cas plus vivante et colorée. Mais celui-ci s’essouffle lui aussi, ne retrouvant des forces que dans des préludes orchestraux bienvenus et à l’occasion un duo final auquel on concéderait presque des vertus wagnériennes (le duo de Tristan et Isolde ?) tant il rompt avec la grisaille ambiante. Véronique Gens et Charles Castronovo – les amoureux malheureux – ont en tout cas l’esprit épique qui convient, d’autant que le chef Patrick Davin conduit le Philharmonique de Radio France sur des chemins wagnériens qu’il connaît bien. Belle interprétation aussi du baryton Jean-Sébastien Bou en méchant seigneur exterminé par les paysans révoltés (les « Jacques »), et riche présentation sous forme de livre-disque de la collection Palazzetto Bru Zane, coproducteur de l’opération. Pas de quoi, tout de même, faire passer cette Jacquerie pour une révolution injustement avortée.
François Lafon 

La Jacquerie
Véronique Gens (Blanche), Nora Gubisch (Jeanne), Charles Castronovo (Robert), Boris Pinkhasovich (Guillaume), Christophoros Stamboglis (Sainte-Croix), Patrick Bolleire (le Sénéchal), Enguerrand de Hys (Savigny)
Choeurs et Orchestre Philharmonique de Radio France
Direction musicale : Patrick Davin
2 CD Palazzetto Bru Zane
1 h 53 min

mis en ligne le jeudi 1 septembre 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.