Lundi 21 septembre 2020
À chœur vaillant rien d’impossible
La polyphonie intime et grandiose du nouvel opus des Métaboles
Jardin féérique

Après deux albums remarqués, « Mysterious Nativity » en 2014, suivi deux ans plus tard d’« Une nuit américaine », Les Métaboles enchaînent avec « Jardin féerique », troisième opus aussi passionnant, qui combine Ravel, Saint-Saëns, Britten et Raymond Murray Schafer. Les Trois chansons a capella de Ravel, datant de la Première Guerre mondiale, recherchent une expressivité inédite dans un style archaïsant voisin du Satie période Rose-Croix. Plus rares, Le Jardin féérique et La Vallée des cloches sont des arrangements pour chœur réalisés avec goût, respectivement par Thierry Machuel, sur un poème de Benoît Richter, et Clytus Gottwald, d’après Verlaine. Notre préférence va à celle du Jardin féerique, dont Machuel préserve la mélodie poignante et crépusculaire, qui s’envole vers les cimes grâce au chant élevé des sopranes. Plus classiques, les quatre mélodies de Saint-Saëns suggèrent une connivence avec les maîtres anciens de la polyphonie, tout comme le célèbre Hymne à sainte Cécile de Britten. Enfin, avec ses Miniwanka (1971), d’une jubilation proche de celle de Meredith Monk, Murray Schafer rappelle, non sans humour, les nombreuses possibilités dialectales offertes par les langues amérindiennes – vaillamment interprétées et dirigées par Léo Warynski.
   Franck Mallet

Ravel : Trois chansons - Ravel-Machuel : Le Jardin féérique - Ravel-Gottwald : La Vallée des cloches - Saint-Saëns : Romance du soir ; Des Pas dans l'allée ; Les Fleurs et les arbres ; Calme des nuits - Britten : Hymne à sainte Cécile - Murray Schafer : Miniwanka
Les Métaboles
Direction musicale : Léo Warynski
1 CD NoMadMusic NMM065 (dist. PIAS)
56 min

mis en ligne le jeudi 25 juin 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.