Jeudi 18 juillet 2024
Rêve d’apesanteur
Cinq œuvres essentielles du début du XXe par le Trio Zerline
Debussy, couleur originale

Guidé par les maîtres anciens, Rameau en particulier, Debussy imagine une série de sonates à partir de 1915, dont la Seconde, pour flûte, alto (à l’origine un hautbois, au caractère « affreusement mélancolique ») et harpe. Alliage subtil de timbres, elle se distingue aujourd’hui comme l’une des partitions les plus exceptionnelles du compositeur. Le caractère enjoué de sa forme ramassée en trois mouvements retrouve dans l’interprétation du Trio Zerline – fondé en 2017 par trois musiciennes issues du Conservatoire de Lyon –, une fraîcheur à la fois spontanée et grave. Une sonorité agreste et fruitée à retrouver dans l’Elegiac Trio de Bax (1916) où la flûte et la harpe se déchaînent avec une insolence égale, comparées à l’alto, plus sage. Trop bref, le Terzettino de Dubois (1905) d’une fragilité romantique est néanmoins une belle redécouverte, tout comme le rare et fulgurant Trio de Leo Smit – Néerlandais qui fréquenta Milhaud à la fin des années 1920, à Paris, avant d’être tué au camp de Sobibor en 1943. Bouquet final, l’album se clôt sur le voluptueux And then I knew ‘twas wind de Takemitsu (1992), épigraphe ensorcelant aux confins du mystère debussyste où l’eau dialogue avec l’esprit du vent. Ni plombé ni fixé, le Trio Zerline joue détaché et aérien… Un rêve.         
Franck Mallet

Debussy : Sonate pour flûte, alto et harpe - Bax : Elegiac Trio - Dubois : Terzettino - Smit : Trio pour flûte, alto et harpe - Takemitsu : And then I knew ‘twas wind
Trio Zerline
1 CD Paraty 8221121 (distribué par PIAS)
59 min

mis en ligne le samedi 27 août 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.