Jeudi 19 avril 2018
Volonté d’authenticité
Paavo Järvi commence en mineur son intégrale Brahms
Paavo Järvi - Brahms

Avec la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, philharmonique et chambriste comme son nom l’indique, Paavo Järvi, après Beethoven et Schumann, poursuit avec Brahms sa traversée du XIXème siècle.  Encore une fois, ses interprétations se démarquent de celles qu’il donne du même répertoire avec d’autres orchestres, l’Orchestre de Paris en tête. Son Brahms se veut historiquement informé : cordes divisées, trompettes et timbales naturelles, sonorité d’ensemble allégée. Est-ce cette volonté d’authenticité qui le prive d’une partie de l’élan qu’on lui connait en concert ? Où est passée, dans cette 2ème Symphonie irréprochablement analysée et structurée, la progression « organique » qu’il sait si bien ménager ailleurs ? Le long "Allegro" initial fait du surplace, l’"Adagio" qui suit manque d’arrière-plans (beau rapport bois/cordes cependant) et le vaste final de souffle, laissant la vedette à l’"Allegretto", enlevé comme il le faut. En complément, les deux Ouvertures, la « Tragique » et l’« Académique », trouvent le chef à son affaire, évitant de sur-dramatiser la première et conférant à l’autre une dimension lui permettant d’échapper à son statut de pièce de circonstance.
François Lafon

Symphonie n° 2 - Ouverture tragique - Ouverture pour une fête académique
Deutsche Kammerphilharmonie Bremen
Direction musicale : Paavo Järvi
1 CD RCA 8898545946 2
1 h 07 min

mis en ligne le samedi 6 janvier 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.