Samedi 29 avril 2017
Beethoven au régime sec
Une étrange interprétation de la IXème Symphonie
Resound Beethoven vol.5

Le projet de Martin Haselböck et de l’Orchester Wiener Akademie consiste à reconstituer les circonstances de la création des symphonies de Beethoven : orchestration et lieu. Comme la 9ème Symphonie a été créée le 7 mai 1824 au Theater am Kärntnertor de Vienne et que cette salle a été rasée en 1870 pour laisser place à un hôtel de luxe, il ne restait plus à Haselböck qu’à se rabattre sur le lieu de la deuxième représentation, le 23 mai 1824, dans la Grande Salle de la Redoute, située dans la Hofburg (résidence des Habsbourg pendant plus de six siècles). Elle était célèbre en ce début de XIXème siècle, tout autant pour accueillir des concerts et des spectacles d’équitation, que pour avoir vécu les grandes heures du Congrès de Vienne (1814-1815). Ces considérations en laisseront froids plus d’un, à l’image de cette interprétation, ou de sa prise de son (ou les deux). Le résultat est des plus étranges : plat, avec des plans sonores très découpés mais qui, ensemble, sont confus. Cette interprétation, qui a certes la vertu de se démarquer de sa concurrence en Europe et ailleurs, pourrait donner du grain à moudre aux férus d’histoire de la musique, et laissera les autres sur leur faim.
Albéric Lagier

Symphonie n°9 en Ré mineur, opus 125
Laura Aikin (soprano), Michaela Selinger (mezzo-soprano), Steve Davislim (ténor), José Antonio Lopez (baryton)
Orchester Wiener Akademie, Chorus Sine Nomine
Direction musicale : Martin Haselböck
1 CD Alpha Classics 476
1 h 05 min

mis en ligne le samedi 29 avril 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.