Lundi 20 février 2017
Réserve et sentiment
Julien-Laferrière et Laloum turbulents, capiteux puis timides
Brahms, Franck, Debussy : Sonates

Le violoncelliste Victor Julien-Laferrière (27 ans), pour son troisième album chez le même éditeur, a rassemblé trois partitions majeures du répertoire. Avec Brahms, il retrouve le pianiste Adam Laloum, fidèle partenaire du Trio avec clarinette op. 114 du même Brahms, un enregistrement remarqué, en 2014 (voir ici). Sa sonorité franche et capiteuse s’accorde à merveille avec le jeu turbulent de Laloum pour un Brahms de longue haleine, qui, du haut de ses trente ans, magnifiait un piano emporté et majestueux – pur sentiment de la jeunesse. Plus rare au disque, la version violoncelle de l’unique Sonate pour violon et piano de Franck ne manque pas d’attrait sous les doigts de musiciens aussi impétueux (II) que sobrement méditatifs (III). À l’inverse, leur Debussy paraît timide, réservé – Prologue ; faisant fi du caractère « fantasque et léger » de la Sérénade, les deux interprètes se « rattrapent » néanmoins dans un Finale idéalement déhanché. Trop impressionnés par Debussy, messieurs ?  
Franck Mallet

Brahms : Sonate pour violoncelle et piano n° 1 en mi mineur op. 38 - Franck : Sonate pour violon et piano en la majeur, version pour violoncelle et piano - Debussy, Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur
Victor Julien-Laferrière (violoncelle), Adam Laloum (piano)
1 CD Mirare MIR 310
1 h 06 min

mis en ligne le lundi 20 février 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.