Dimanche 22 janvier 2017
La belle au bois dormant
Du Tchaïkovski sans élan par Semyon Bychkov
The Tchaikovsky Project – Pathétique – Romeo & Juliet

On n’oublie jamais ses racines : si Semyon Bychkov revient à Tchaïkovski, c’est bien parce que l’âme russe, cette « doucha » faite de souffrance, d’abattement, de mysticisme et de résignation, fait partie de son patrimoine génétique. La Symphonie Pathétique, avec laquelle il commence son Tchaikovsky Project, dont on a ici le premier volume, s’inscrit totalement dans cette perspective, le chef le marque dès les premières mesures qu’il dirige dans un tempo sans étirement comme pour chercher le juste milieu entre silence, sursaut et renoncement. Seulement, passé ce début tout à fait prenant, la lecture de Semyon Bychkov n’évolue guère : on reste dans cet entre-deux, la monotonie s’installe ainsi que l’ennui, l’émotion n’est pas là. Il y a trente ans, Semyon Bychkov enregistrait sans arrière-pensée cette symphonie d’un compositeur qu’il vénère (« D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé la musique de Tchaïkovski, » dit-il), et dont il n’aime pas que l’on mette la musique à toutes les sauces (pub, films…). Aujourd’hui, il donne l’impression d’avoir pris le temps d’intellectualiser la partition au détriment du sentiment. Dommage.
Gérard Pangon

Symphonie n°6 Pathétique ; Roméo et Juliette - Ouverture Fantaisie
Orchestre Philharmonique tchèque
Direction musicale : Semyon Bychkov
1 CD Decca 4830656
1 h 06 min

mis en ligne le dimanche 22 janvier 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.