Vendredi 31 juillet 2015
Promotion d'orgue à Monaco (2)
Vox Organum : Silvano Rodi sur la réserve
des hauts et des bas



Vox Organum

La concurrence fait rage sur le rocher de Monaco. Après Olivier Vernet et la promotion de l’orgue Thomas de la cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco (voir ici), c’est au tour de Silvano Rodi de faire celle de l’orgue Zanin de l’Église Saint Dévote. Le premier avait concocté un programme français des XIXème et XXème siècles mâtiné de Bach, le second puise dans le répertoire allemand des XVIIème et XVIIIème siècles, dans un ordre chronologique, mais sans Bach. C’est que le Zanin n’a pas les capacités exceptionnelles du Thomas, et qu’il paraît ainsi mieux adapté à un registre baroque qui, sans exclure la virtuosité ni le style phantasticus (Choral BuxWV 223 de Buxtehude, Praeludium in e, Nicholas Bruhns) est dominé ici par un climat d’intériorité. La prise de son est soignée, l’interprétation est propre et sage, à l’image de cette Fugue composée sur le nom de Bach par l’un de ses élèves, Johann Ludwig Krebs (1713-1780). On aurait pu espérer un peu plus d’audace dans l’interprétation et le choix des œuvres. Mais pourquoi pas : l’auditeur sera récompensé par le charmant Prélude de Johann Christoph Kellner (1736-1803), une pièce galante, pleine de vie, à la mélodie prégnante, en fin de programme. Il était temps.
Albéric Lagier


Dietrich Buxtehude
Pièces pour orgue de Sweelinck, Erbach, Scheidemann, Froberger, Buxtehude, Böhm, Bruhns, Pachelbel, Krebs, Kellner
Silvano Rodi (orgue)
1 CD Ligia Digital
1 h 14 min

mis en ligne le vendredi 31 juillet 2015

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
Opéra TV, impair et grand écart
Le cabinet de curiosités
Dominique Jameux, étrange coïncidence
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.