Jeudi 25 aout 2016
La belle américaine
Coup de vent français sur l’Amérique de Copland, Bernstein et Delerue
presque idéal



American Classics

Entre teintes pastel et cocardières, cet album dégage paradoxalement un parfum… français ! Passée l’introduction, avec l’un des airs les plus fameux de Delerue pour La Nuit américaine de Truffaut, gaillardement inspiré des fastes du XVIIe siècle, les musiques qui suivent, signées Copland – la partition pour Quiet City, la pièce de Shaw de 1939, et le Concerto pour clarinette écrit dix ans plus tard –, témoignent de la jeunesse de leur auteur formé dans l’entre-deux guerres par Nadia Boulanger. Au contact de Ravel, du Groupe des Six et de Stravinsky, l’Américain adopte un style issu de la tradition française, du caf-conc’ et du jazz. L’excellent trompettiste Éric Aubier, mais pas seulement lui, se taille la part du lion dans ce programme all american, avec les deux versions de Quiet City – celle réécrite par Copland en 1941, et une autre, inédite, due au saxophoniste Christopher Brellochs qui retrouve l’atmosphère chambriste du manuscrit original. Quant à Bernstein, sans conteste guidé par les riffs du jazz au cours d’une jeunesse tumultueuse (Prelude, Fugue & Riffs, ici dans une adaptation trop sage pour sax soprano et jazz band), l’écriture bariolée de Poulenc et de Milhaud fit également école chez lui, à l’image des tonalités champêtres et rêveuses dont il pare sa Sonate pour clarinette et piano, magnifiée par Philippe Berrod et Laurent Wagschal. Accompagnement idoine de l’Orchestre à cordes de la Garde Républicaine et de l’Orchestre symphonique de Bretagne.
Franck Mallet


Aaron Copland
Leonard Bernstein
Charles Ives
Delerue : La Nuit américaine - Copland : Quiet City ; Concerto pour clarinette - Copland-Brellochs : Quiet City - Barber : Adagio pour cordes - Bernstein : Sonate pour clarinette et piano ; Rondo for Lifey - Bernstein-Prost : Prelude, Fugue & Riffs - Ives
Éric Aubier (trompette), Philippe Berrod (clarinette), Christelle Chaizy (cor anglais) Philippe Cuper (clarinette), Nicolas Prost (saxophone) Laurent Wagschal (piano)
Orchestre à cordes de la Garde Républicaine, Orchestre symphonique de Bretagne, Paris Light Band
Direction musicale : Sébastien Billard, Claude Schnitzler, Fabrice Colas
1 CD Indésens INDE078
1 h 14 min

mis en ligne le jeudi 25 aout 2016

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
Berlioz et ses démons, 3ème journée
Le cabinet de curiosités
Rome, ville offerte
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.