Samedi 05 septembre 2015
La harpe de la Moldau
Xavier de Maistre fait miroiter l'âme slave
bonheur assuré



Moldau, the romantic solo album

Comme le piano, dont elle est la version verticale, la harpe est un instrument à part. Seule dans sa famille - on croise rarement de nos jours son ancêtre la lyre -, elle occupe pourtant une place centrale dans le répertoire symphonique. On l'entend plus rarement en solo, et Xavier de Maistre profite de ce disque pour nous faire découvrir la richesse de la palette sonore de ce colosse aux 47 cordes pincées. Il y interprète des airs populaires d'Europe centrale - le Rossignol de Liszt est au départ une mélodie du folklore russe - mais aussi des transcriptions pour harpe seule de thèmes pour orchestre de Prokofiev (Roméo et Juliette), Tchaïkovski (Eugène Onéguine, Casse-noisette), Dvorák (suite op. 98), autant de choix qui semblent avoir été évidents pour Xavier de Maistre, qui fut harpiste à l'orchestre philharmonique de Vienne pendant dix ans. Séduit par le romantisme de la musique traditionnelle slave, il réussit à merveille à traduire la démesure des émotions qui nourrissent ces mélodies. Et il ne boude pas son plaisir à jouer seul des pièces qu'il a données des dizaines de fois dans la fosse de l'orchestre. La harpe est à la hauteur du défi avec son ambitus de six octaves, et les notes coulent en cascade sous les doigts du harpiste. De glissando en glissando émergent les vastes paysages d'Europe centrale, la rudesse du climat, l'eau qui miroite à la surface des lacs d'altitude et la générosité du tempérament slave.
Magali Fourmaintraux


Bedrich Smetana
Franz Liszt
Piotr Tchaïkovski
Transcriptions pour harpe de Smetana, Liszt, Prokofiev, Lyadov, Walter-Kühne, Tchaïkovski, Khachaturian, Glinka, Dvorák
Xavier de Maistre (harpe)
1 CD Sony Classical LC 06868
58 min

mis en ligne le samedi 05 septembre 2015

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
La Chaise Dieu : pour célébrer Louis XIV
Le cabinet de curiosités
Jonas Kaufmann rival de lui-même
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.