Jeudi 24 juillet 2014
Soigner les âmes mélancoliques avec Farinelli
Bejun Mehta et Pablo Heras-Casado à la Cour d'Espagne
presque idéal



El maestro Farinelli

Farinelli n’était pas que chanteur. Durant son long séjour à la cour d’Espagne (1737–1759), il fut l’imprésario et l’amuseur préféré de Philippe V, lequel était gravement dépressif, puis de Ferdinand VI, qui l’était tout autant et dont l’épouse Barbara reste dans les mémoires comme élève de Domenico Scarlatti. Pablo Heras-Casado a eu l’idée de rassembler des œuvres que le castrat romain est supposé avoir produites pour divertir l’austère Cour espagnole et faire du Coliseo du Buen Retiro son temple madrilène de l’opéra. Le divo n'est pas loin : les copains italiens les plus débridés sont à l’honneur (Porpora, Jommelli, Traeta...) ainsi que d’autres qui le sont d’esprit (CPE Bach, Hasse). Ce qui n’empêche pas quelques incursions hispanisantes avec leurs troupeaux de castagnettes – José de Nebra en fait son épice de prédilection. Farinelli y dévoile une diversité de goûts allant du pire (le Baile de las mascaras d’un certain Francesco Corradini, napolitain inconnu sauf pour avoir évincé le fils de ce même de Nebra de ses fonctions d’organiste à la Cour), à l'honnête, comme l'aimable symphonie Fandango de CPE Bach et le palpitant Alto Giove de Porpora, extrait de son Polifemo. Bejun Metha fait deux apparitions, marquées et remarquées par la virtuosité plus que par la subtilité : la frontière entre haute et basse cours est ainsi frôlée. A la tête du Concerto Köln, Pablo Heras-Casado joue franc-jeu et l’effet festif est garanti. Après 250 ans, l’objectif de soigner les âmes mélancoliques par des airs légers, et pour la plupart inédits, reste atteint.
Albéric Lagier


Carl Philipp Emanuel Bach
Oeuvres de CPE Bach, Conforto, Corradini, De Nebra, Hasse, Jommelli, Marcolini, Porpora, Traetta
Bejun Metha (contre-tenor)
Concerto Köln
Direction musicale : Pablo Heras-Casado
1 CD Archiv Produktion
1 h 08 min

mis en ligne le jeudi 24 juillet 2014

Bookmark and Share


 
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail

Concerts & dépendances
Quatuor Talich, tradition maison
Le cabinet de curiosités
Landfill Orchestra, ou Mozart à la décharge
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.