Jeudi 19 avril 2018
Retour aux sources
L’Orfeo de Monteverdi dans toute sa fraîcheur première
L'Orfeo

Puisque L’Orfeo est le premier chef-d’œuvre de l’histoire de l’opéra, pourquoi, pour le représenter, ne pas remonter aux sources ? Chacun à sa manière, tous les interprètes historiquement informés le font, mais Paul Agnew est allé un peu plus en amont. Fort de son exploration, en concert et sur disque, des huit livres de Madrigaux de Monteverdi, il note que dans ce proto-opéra la musique est la servante du texte et non le contraire, et qu’étant donné la petite taille de la salle du palais ducal de Mantoue où il a été créé, la mise en scène doit en être intimiste et l’effectif musical restreint. Pour ce spectacle dont il est le chef, le metteur en scène et même l’interprète (il chante Apollon, deus ex machina de la scène finale), il a imaginé un dispositif simple, adaptable au Théâtre de Caen (où il a été filmé) aussi bien qu’à la Philharmonie de Paris : un cercle de mégalithes rappelant les monuments dédiés au culte du soleil, une infranchissable frontière entre ombre/mort (Pluton) et lumière/vie (Apollon), des costumes et des poses inspirés de Poussin, une action misant sur le sacré plutôt que sur une violence surajoutée. Musicalement, avec les Arts Florissants dont il est chef associé après en avoir été un des membres les plus brillants, il gagne son pari haut la main. Théâtralement, cette mise en espace améliorée est plus maladroite, et pourtant l’ensemble dégage un charme étonnant, comme une innocence retrouvée. La sincérité des interprètes n’y est pas étrangère : Orphée bien-disant de Cyril Auvity, Messagère à fleur de peau de Lea Desandre, Proserpine sensuelle de Miriam Allen. 
François Lafon

L'Orfeo
Cyril Auvity (Orfeo), Hannah Morisson (Euridice, La Musica), Paul Agnew (Apollo, Echo), Miriam Allan( Proserpina, Ninfa), Lea Desandre (La Messaggiera, La Speranza), Antonio Abeta (Plutone), Cyril Costanzo (Caronte)
Les Arts Florissants
Direction musicale : Paul Agnew
Mise en scène : Paul Agnew
Réalisation : Isabelle Soulard
1 DVD & 1Blu-Ray Harmonia mundi, HMD 98090062.63
3 h 28 min

mis en ligne le mercredi 3 janvier 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.