Lundi 23 octobre 2017
Fantaisies en profondeurs
Après Bach, l’ensemble Sit Fast magnifie Purcell
Purcell - Fantazias & In Nomines

A vingt ans à peine, Purcell conçoit une série de Fantaisies qui n’ont rien de léger. Nul ne sait pourquoi il les composa, ni pourquoi il les écrivit pour des consorts de viole passés de mode. Il y exalte sa maîtrise du contrepoint et de la polyphonie, par un voyage intérieur. Nous voilà plongés, soixante ans plus tôt, dans l’universde l’Art de la fugue ou de l’Offrande musicale de Bach. Le parallèle est sans doute appuyé par l’ensemble (français) Sit Fast, qui a enregistré pour la même formation ce même Art de la fugue. Mais la proximité des univers est troublante : même sérénité, même intériorité, même partitions inachevées, et l’on se demande, à nouveau, ce qu’aurait pu créer Purcell s’il n’était pas mort si jeune, à 36 ans. On pourrait se demander aussi ce qu’en auraient feraient des pianistes comme Glen Gould ou Tatiana Nikolaïeva. Mais le plus sûr, pour l’instant, est d’écouter cette interprétation de l’Ensemble Sit Fast qui n’a pas grand chose à envier à celle de l’ensemble Hespérion XX et Jordi Savall. L’interprétation est finement colorée, les teintes de noirs font penser au travail d’un Soulage, avec un sens du rythme qui soutient l’œuvre durant toute son exécution, et la succession de ces pièces courtes agit par enchantement.
Albéric Lagier 

Fantaisies 1à 12 Z.732 à Z.743, Fantaisie sur une note Z.745, iIn Nomine Z.746 et Z.747, Fantaisie inachevée.
Ensemble Sit Fast
1 CD Eloquentia EL1549
1 h 07 min

mis en ligne le dimanche 6 décembre 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.