Dimanche 19 novembre 2017
Quatre saisons avec explications
Vivaldi commenté mais pas convaincant
Les 4 Saisons ∫ Genesis

Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? A l’instar de Géronte dans Les Fourberies de Scapin, telle est la question qu’on peut se poser à propos du rôle de Nelson Monfort dans cette étrange version des Quatre Saisons : on l’a connu dans des rôles qui lui conviennent mieux que celui d’un récitant pléonastique. Même si Vivaldi indique sur sa partition les correspondances avec les sonnets qu’il aurait écrits avant de composer, est-il vraiment nécessaire d’inclure ces textes sur la musique pour dire que « les oiseaux saluent le printemps d’un chant joyeux » ? Sans doute, cette version avec commentaires intégrés servira-t-elle à des animations pédagogiques destinées à mettre l’accent sur ce que la musique exprime d’elle-même, comme Pierre et le loup a été écrit pour faire découvrir les instruments aux enfants. Mais Prokofiev raconte une histoire, et donc donne à ressentir, alors que Vivaldi décrit des situations, et donc donne des explications. On en revient toujours à la même question, celle du sens et de la sensation. Pour jouer sur les deux tableaux, cet album propose aussi très logiquement une interprétation dénuée de commentaires, c’est-à-dire « ordinaire », tellement ordinaire, d'ailleurs, qu'on risque fort de l'oublier.
Gérard Pangon

Les Quatre saisons
Gilles Colliard (violon), Nelson Monfort (récitant)
Orchestre Baroque de Barcelone
Direction musicale : Gilles Colliard
1 CD Klarthe K012
1 h 20 min

mis en ligne le lundi 25 juillet 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.