Dimanche 19 novembre 2017
Pochette pastel, lecture noir et blanc
Vanessa Benelli Mossel reste aux portes de Rachmaninov
Piano Concerto no. 2 - Corelli Variations

Pour mettre en valeur une jeune interprète, faut-il encore qu’un grand éditeur en soit réduit à exploiter son physique ? En plus de son sexisme et de son goût discutable, la pochette de ce disque est doublement mensongère car on sera vraiment déçu si l’on cherche dans ces interprétations la sensualité suggérée par la pose de la pianiste. Pour une lecture aussi sage, ce que l’on peut reprocher à cette interprétation du Deuxième concerto est justement son manque de sensualité, voire son manque d’engagement tout court. Ni éblouissante ni originale, Vanessa Benelli Mosell se sort des pièges de cette page redoutable, mais il sera difficile de mettre son nom à côté des grands virtuoses qui ont brillé dans ce cheval de bataille. L’accompagnement de Kirill Karabits est, à l’image de la soliste, aussi honnête que sans relief particulier, du moins  pour ce que l’on peut juger à partir d’une prise de son qui ne flatte pas l’orchestre. Plus intéressantes, peut-être parce que moins enregistrées, les Variations sur un thème de Corelli donnent une meilleure image de ce que la pianiste est capable, mais pas assez pour effacer une impression d’avoir assisté à un exercice prématuré.
Pablo Galonce

Concerto pour piano n° 2 en ut mineur, op. 18 - Variations sur une thème de Corelli, op. 42
Vanessa Benelli Mosell (piano)
London Philharmonic Orchestra
Direction musicale : Kirill Karabaits
1 CD Decca 481 4393
54 min

mis en ligne le vendredi 14 juillet 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.