Dimanche 19 novembre 2017
Copieuse symphonie
Nouvelle étape du Tchaïkovski Project entrepris par Semyon Bychkov
The Tchaïkovsky Project : Manfred Symphony

Deux cycles à Londres (avec le BBC Symphony) et New York (avec le New York Philharmonic), une série d’enregistrements pour Decca avec le Philharmonique Tchèque : en choisissant Tchaïkovski pour « project » de grande envergure, Semyon Bychkov joue sur du velours, mais s’expose à la comparaison. Son premier volume (Symphonie n° 6 « Pathétique », Roméo et Juliette voir ici) montrait l’ancien directeur de l’Orchestre Paris tel qu’en lui-même : généreux, lyrique, stylistiquement pertinent, mais enclin à jouer sur les masses plutôt qu’à soigner les détails, qualités et défauts qui caractérisaient déjà ses enregistrements des années 1980 chez Philips. Avec Manfred, copieuse symphonie inspirée de Lord Byron (sujet traité sous forme de musique de scène par Schumann en 1852), sa propension à grossir le trait trouve à s’employer, là où le modèle berliozien revendiqué (entre Symphonie fantastique et Harold en Italie) devrait au contraire l’inciter à cultiver une certaine transparence. Mais le Philharmonique Tchèque brille de ses couleurs les plus personnelles, et ce Tchaïkovski moins enclin à l’autoanalyse que dans ses six Symphonies s’écoute comme une épopée un peu vaine, faiblesse que les plus grands chefs (même Toscanini) ont eu du mal à compenser.
François Lafon

Manfred
Orchestre Philharmonique Tchèque
Direction musicale : Semyon Bychkov
1 CD Decca 4832320
58 min

mis en ligne le lundi 21 août 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.