Jeudi 14 décembre 2017
Carpe et lapin
Rolando Villazon et Ildar Abdrazakov, duo à haute tension
Duets

Pourquoi un récital de duos d’opéra par le volcanique Rolando Villazon et le sage Ildar Abdrazakov ? Parce qu’ils sont amis. Pourquoi ce programme, mi bouffe mi sérieux ? Justement parce que l’un est bouffe, l’autre sérieux. Pourquoi Granada et Les Yeux noirs pour terminer le programme ? Parce que le premier est mexicain, le second russe. Pourquoi, pourrait-on ajouter, associer un ténor vocalement en difficulté et une basse en pleine possession de ses moyens ? « Un matin, dans le duo des Pêcheurs de perles, les deux voix se sont mises à sonner comme de l’or », répond le chef Yannick Nézet-Séguin, troisième homme de l’aventure. Un disque à forte teneur subjective, donc. Les fans de Villazon seront heureux de retrouver leur idole dans le répertoire de ses grandes années, et tant pis si les partenaires ne sont pas toujours sur la même longueur d’ondes, le Russe ne se laissant pas déstabiliser par les facéties de son partenaire comme toujours déchaîné, et pas seulement dans les duos bouffes. Nézet-Séguin, à la tête de l’Orchestre Métropolitain de Montréal avec lequel il s’est fait connaître, jongle en chef lyrique consommé avec ce duo à haute tension. 
François Lafon

Duos extraits de : Bizet (Les pêcheurs de perles, Carmen) – Boito (Mefistofele) – Donizetti (Don Pasquale, L’elisir d’amore) – Verdi (Simone Boccanegra) - Gounod (Faust) - Lara : Granada (Arr. J. Reynolds) - Hermann : Les Yeux noirs (Arr. J. Reynolds)
Rolando Villazon (ténor), Ildar Abdrazakov (basse)
Orchestre Métropolitain de Montréal
Direction musicale : Yannick Nézet-Séguin
1 CD Deutsche Grammophon 4796901
1 h 02 min

mis en ligne le dimanche 1 octobre 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.