Vendredi 18 octobre 2019
Zinzibulations symphoniques
De la musique pour noms d'oiseaux
La Symphonie des Oiseaux

Voilà un petit spectacle musical à destination des petits et des grands, surtout s’ils sont amateurs de chants d’oiseau. Roitelets à triple bandeau, mésanges charbonnières, chevaliers gambettes et autres rossignols philomèle s’invitent à ce concert composé, sans grande originalité, de pièces à noms d’oiseaux, symphonies ou pas  : L’Oiseau prophète (Schumann), Le Cygne (Saint-Saëns) La Poule (qui doit bien faire caqueter, ou peut-être même claqueter, Rameau, là-haut, en raison de tous ces crétellements, y compris ceux du piano pris d’une vitesse folle), etc. La plupart des morceaux sont interprétés – transcrits – pour piano (Shani Diluka) et violon (Geneviève Laurenceau) et gazouilleurs (Jean Boucault et Johnny Rasse). Ils turlutent, zinzibulent, grisolent, coucassent, babillent et ramagent plus qu’il n’en faut pour un spectacle classique de plus d’une heure sans entr’acte et à peine assez pour un autre, comique celui-là, dans lequel La Danse des petits cygnes (Tchaïkovski) tiendrait sans conteste le haut de l’affiche. « L’imitation est d’abord un peu hasardeuse », précise le livret, optimiste. Ce spectacle, sorti tout droit de la Folle Journée de Nantes, est à prendre sans sérieux, avec des remerciements appuyés pour le cours de vocabulaire.
Albéric Lagier

Airs de Dvorák, Mozart, Tchaïkovsky, Schumann, Granados, Grieg, Stravinsky, Rameau, Liszt, Messiaen, Saint-Saëns, Vaughan-Williams
Shani Diluka (piano), Geneviève Laurenceau (violon), Jean Boucault et Johnny Rasse (chanteurs d'oiseaux)
1 CD Mirare MIR 327
1 h 07 min

mis en ligne le dimanche 12 mars 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.