Mercredi 20 mars 2019
Y aura-t-il du Bach à Noël ?
Cantates festives par le Ricercar Consort
In tempore Nativitatis

De deux choses l’une : ou on connaît les cantates de Bach ou on ne les connaît pas. Dans le premier cas, ce programme peut constituer une sorte de jeu de piste, car le Cantor de Lepzig y pratique allègrement le recyclage, adapte au contexte de Noël quelques unes de ses compositions antérieures, ouverture de la Quatrième suite pour orchestre, aria du Magnificat, sans compter ses harmonies typiques qui, à chaque fois réjouissent les oreilles. Dans le deuxième cas, voici un enregistrement qui démolit heureusement l’habituel (et injuste) cliché du Bach luthérien austère (autre cliché), et permet de découvrir ce que signifie « jouez hautbois, résonnez musettes » lorsqu’un compositeur comme Jean-Sébastien s’en empare. Dans ces œuvres destinées à Noël mais aussi aux jours qui suivent, l’accompagnement instrumental respire, exulte, explose, ajoute du relief aux chœurs tout en sachant se faire discret lorsque ceux-ci ont besoin de toute la place pour développer des fugues superbes. Familier de ce répertoire, le Ricercar Consort souligne à merveille les contrastes, passe de la méditation à la joie, donne pleinement à ces cantates leurs habits de fête.
Gérard Pangon

Unser Mund sei voll Laches BWV 110 ; Süsser Trost, mein Jesus kömmt BWV 151 ; Christen, ätzet diesen Tag BWV 63
Maria Keohane (soprano), Carlos Mena (alto), Julian Prégardien (ténor), Stephan MacLeod (basse)
Ricercar Consort
Direction musicale : Philippe Pierlot
1 CD Mirare MIR 243
1 h 08 min

mis en ligne le mercredi 25 décembre 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.