Lundi 14 octobre 2019
Une Salomé qui tourne dans le vide
La « branchitude » germanique version petit bourgeois - DVD
Salomé

Un garage en ruine, une chaise déclassée, un large escalier qui ne mène nulle part : tout cela sent le déjà-vu sauf que le décor de Hans-Martin Scholder est une métaphore du spectacle lui-même. La mise en scène de Nikolaus Lenhoff ajoute au vide, et ne parvient pas vraiment à soutenir l’attention – évidemment, on attend la danse des 7 voiles, hélas aussi sage que banale, bien qu’exécutée sur un immense miroir supposé exciter les sens. Décevante, la direction musicale l’est aussi : l’absence (voulue ?) de tension fait vite oublier le travail, réussi, des palettes sonores et des richesses harmoniques. Angela Denoke est devenue en quelques années une abonnée du rôle-titre, en partie par ses talents d’actrice, mais ici  desservis par une robe/combinaison rose bonbon en plumes, façon plumeaux chinois, bien embarassante avant l'effeuillage. Sa voix, pourtant respectée par l'orchestre plus que ne l’aurait souhaité Strauss, reste en deçà des espérances par des aigus trop discrets pour ce rôle. Déguisé en samouraï hirsute transposé à Hiroshima, Alan Held (Jean-Baptiste) n’est guère crédible, malgré une voix de baryton convaincante les yeux fermés. Kim Begley campe un Hérode bedonnant et d’une lubricité de petit bourgeois, loin des hauteurs de vue de Kurt Weill. Aux côtés de ce mari pathétique, Hérodias (Doris Soffel) seule nous réveille de nos torpeurs le temps de ses trop courtes apparitions. Voilà donc une Salomé au modernisme convenu et étriqué, étouffée par la « branchitude » germanique telle qu’elle a été évoquée ici.
Albéric Lagier

Salomé
Angela Denoke (soprano), Alan Held (baryton-basse), Doris Soffel (mezzo-soprano), Kim Begley (tenor)
Deutsches Symphonie-Orchester
Direction musicale : Stefan Soltesz
Mise en scène : Nikolaus Lenhoff
Réalisation : Thomas Grimm
1 DVD Arthaus Musik - 101593
1 h 52 min

mis en ligne le samedi 18 août 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.