Vendredi 18 octobre 2019
Une nouvelle star habilement marketée
Danielle de Niese en mini-mozartienne
The Mozart Album

Un physique à tenter sa chance à la Nouvelle Star, un destin de princesse d’opéra (elle a épousé l’héritier du très aristocratique festival de Glyndebourne), une voix tête d’épingle au charme acidulé, rappelant, en volume, celle de Kathleen Battle : Danielle de Niese est un rêve incarné pour une major discographique en quête de talents-marketing. Son premier album chez Decca, consacré à Hændel, l’a montrée agile, habile et assez musicienne pour faire oublier la modestie de ses moyens vocaux. La voici dans Mozart, coachée par le vétéran Charles Mackerras, qui a, avec elle, concocté un programme à la fois payant et parsemé de raretés, comme l’air alternatif au fameux air « des Marronniers » de Suzanne dans Les Noces de Figaro. Le micro aidant, elle vient à bout de l’acrobatique Exultate Jubilate autant que du « Ah ! fuggi il traditor » d’Elvire dans Don Giovanni. Mais s’il y a un véritable moment de théâtre chanté dans ce programme, c’est bien le du « La ci darem la mano » de Don Giovanni. Pour mieux séduire cette mini-Zerline, Bryn Terfel allège son immense voix jusqu’au presque murmure. Dommage que son rôle de guest star se limite à ce moment de grâce.
François Lafon

Exultate, Jubilate – Airs d’église, de concert et d’opéra
Danielle de Niese (soprano)
Orchestra of the Age en Enlightenment
Direction musicale : Charles Mackerras
1 CD Decca 478 7511
1 h 06 min

mis en ligne le jeudi 17 juin 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.