Lundi 27 mai 2019
Une épure célestissime
Philippe Herreweghe sublime la Messe en si de Jean-Sébastien Bach
Missa in h-moll

Au risque de s’attirer les coups d’ostensoir des thuriféraires de Jean-Sébastien Bach, il faut bien avouer que cette célébrissime Messe h-moll peut engendrer parfois une certaine « mornitude ». Sous prétexte d’en faire une cathédrale sonore, on la rend solennelle, et on tombe dans l’ennuyeux, comme si cette tonalité de si mineur se résumait à être celle de la soumission aux voies impénétrables du Seigneur. Lorsque Philippe Herreweghe s’en mêle, cette messe devient, au contraire, lumineuse, aérienne, plus céleste que jamais. Certes, il l'a déjà magnifiquement enregistrée il y a une quinzaine d'années, mais on s’aperçoit aujourd’hui qu’au fil des ans, il s’est ingénié à évacuer toutes les pesanteurs, persuadé sans aucun doute que la légèreté de l’être n’a rien d’insoutenable mais peut permettre de frôler l’essentiel. Sur ce chemin, il suit un autre familier de Jean-Sébastien, le cinéaste Ingmar Bergman : dans une scène de son ultime chef d'œuvre, Sarabande, Erland Josephson, son double, vieil homme au corps décharné, enlève ses vêtements pour se réfugier dans les bras de son ex-compagne et trouver l’absolu de la tendresse. Ce dépouillement au sens littéral trouve un écho dans cette interprétation de Philippe Herreweghe : une épure, mais pas de sécheresse, des sentiments, de l’émotion, de la compassion, comme par exemple l’émerveillement cristallin de l’Et incarnatus est, qui précède la gravité du Crucifixus avant l’allégresse du Et resurrexit dont la fugue géniale nous entraîne vers des sommets. Cette version sublime n’existerait pas, bien sûr, sans des interprètes extraordinaires, le Collegium Vocale et tous les solistes, avec une mention particulière peut-être pour Damien Guillon, contre-ténor sensible et chaleureux.
Gérard Pangon

Messe en si mineur BWV 232
Dorothee Fields (soprano), Hana Blazikova (soprano), Damien Guillon (contre-ténor), Thomas Hobbs (ténor), Peter Kooij (basse)
Collegium Vocale de Gand
Direction musicale : Philippe Herreweghe
2 CD Phi LPH 0004
1 h 41 min

mis en ligne le jeudi 9 février 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.