Mardi 24 novembre 2020
Une Création pas tout à fait aboutie
Belle direction de Giovanni Antonini, mais des solistes un peu en deçà
Haydn 2032 - Die Schöpfung

Après huit volumes de symphonies, et en attendant le neuvième, la série Haydn 2032 offre La Création, œuvre dont les enregistrements se comptent par dizaines. Celui-là, inattendu, n’est pas superflu. Giovanni Antonini confirme ses affinités avec le compositeur, la direction est un des atouts de cette nouvelle version, sans oublier le chœur de la Radio bavaroise. Dans le Chaos, les timbres instrumentaux sont mis en évidence, au détriment sans doute de l’ampleur, et l’envolée des premiers violons au tout début est à peine perceptible. Mais une tension existe, et les timbales à l’irruption de la lumière impressionnent. Les chœurs sont réussis, et parmi les airs, on retient ceux de soprano et de basse de la deuxième partie. Quand les solistes interviennent en trio (chœur « Der Herr ist gross » au milieu de cette  deuxième partie) ou en quatuor (chœur final), l’auditeur reçoit tout son dû en matière de puissance et d’éclat, et on admire la prestation (et en conclusion l’enthousiasme) d’Adam et Eve dans le duo « Holde Gattin ». On regrette toutefois le manque de force déclamatoire dans certain récitatifs de basse, et d’extase dans l’épisode du « clair ruisseau » à la fin de l’air de basse de la première partie ainsi que dans celui annonçant que « dans tout l’univers résonne la Parole ». Une Création méritant sa place au soleil, sans détrôner, pour s’en tenir aux plus récentes, celles de René Jacobs et de Philippe Herreweghe.
Marc Vignal

La Création
Anna Lucia Richer (soprano), Maximilian Schmitt (ténor), Florian Boesch (basse)
Chœur de la  Radio bavaroise, Il Giardino Armonico
Direction musicale : Giovanni Antonini
2 CD Alpha-Classics Alpha 567 (Outhere)
1 h 42 min

mis en ligne le mercredi 28 octobre 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.