Mardi 15 octobre 2019
Un Wagner pour deux
Un couple abonné aux emplois musclés
Airs et scène extraits de Lohengrin, Tannhäuser et La Walkyrie.

Quand ils ne défraient pas la chronique, les couples de chanteurs posent problème : on reproche au meilleur des deux d’imposer l’autre. C’est ce qui arrive à Peter Seiffert, ténor wagnérien parmi les plus recherchés, lequel paraît rarement sur scène sans son épouse Petra-Maria Schnitzer. Les voilà ensemble en studio, dans leurs rôles fétiches : Lohengrin et Elsa, Tannhäuser et Elisabeth, Siegmund et Sieglinde dans La Walkyrie. Seiffert y est égal à lui-même, c'est-à-dire qu’à cinquante ans passés, il a conservé sa souplesse vocale et la lumière de son timbre. Il a décidément bien fait de ne pas chanter Tristan trop tôt dans sa carrière et surtout de ne pas toucher au casse voix qu’est Siegfried. Quant à Petra-Maria Schnitzer, elle est un peu plus que la femme de son mari : timbre jeune, technique accomplie, jolie musicalité. Tous deux affrontent en tout cas le style italianisant de Lohengrin et le chant musclé de La Walkyrie avec la même aisance. Ils sont sagement accompagnés par Ulf Schirmer, habitué de l’Opéra de Vienne et directeur musical de l’Orchestre de la Radio de Munich. Un chef moins routinier les aurait peut-être fait sortir d’eux-mêmes. Tel quel, leur récital restera comme une bonne photographie des meilleurs standards actuels dans un répertoire si souvent chanté à l’arraché.
François Lafon

Airs et scène extraits de Lohengrin ; Tannhäuser ; La Walkyrie
Petra-Maria Schnitzer (soprano), Peter Seiffert (ténor)
Orchestre de la Radio de Munich
Direction musicale : Ulf Schirmer
1 CD Orfeo C 760 091 A
1 h 21 min

mis en ligne le vendredi 12 mars 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.