Mardi 15 octobre 2019
Un Schubert sans arrière-plan
Kaufmann à l’assaut de la Belle Meunière
La Belle Meunière

A l’opéra, Jonas Kaufmann fait un tabac, ainsi qu’en témoigne le Werther d’anthologie qu’il vient de chanter à la Bastille. Comme il est allemand et qu’il a été formé à Mozart et Schubert, on l’attendait dans cette Belle Meunière. « Je viens d’avoir quarante ans, et j’ai voulu l’enregistrer avant qu’il ne soit trop tard, explique-t-il. Pour que (la) candeur (du personnage) soit relativement crédible, l’interprète ne soit pas être trop mûr. » Jusque là, rien à dire : la jeunesse et l’énergie sont au rendez-vous. « J’ai du mal à me limiter à un rôle de narrateur quand je chante une musique aussi passionnée, » ajoute-t-il. Là, on peut discuter : la façon qu’il a de se jeter dans la musique, cela s’appelle du premier degré, et dans le lied, il y a plusieurs degrés, avec lesquels l’interprète doit jongler. C’est souvent la caractéristique des ténors, et même si l’on sait que Schubert était ténor lui-même, on est tellement habitués à entendre des barytons dans ces lieder, qu’il est un peu difficile de s’habituer à un timbre naturellement claironnant. Avant Kaufmann, ses compatriotes Fritz Wunderlich ou Peter Schreier ont su, tout ténors qu’ils étaient, manier la demi-teinte, le non-dit, le « mentir vrai ». Ils nous ont fait partager dans tous ses détours le désespoir du meunier malheureux en amour. Kaufmann, lui, nous le jette à la figure, d’un bloc, avec panache, avec sincérité, avec la chaleur qui le rend irrésistible au théâtre, mais aussi avec une certaine monotonie. Helmut Deutsch, qui a accompagné les plus grands, le suit un peu trop fidèlement dans ce propos par trop univoque.
François Lafon

La Belle Meunière
Jonas Kaufmann (ténor), Helmut Deutsch (piano)
1 CD Decca 478 1528 (2009)
1 h 03 min

mis en ligne le dimanche 7 mars 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.