Lundi 14 octobre 2019
Un petit air de Tchaikovski
Un duo violon-piano qui a de l’avenir
Œuvres complètes pour violon et piano

Sasha Rozhdetsvensky ne crache pas sur les petites œuvres des grands compositeurs. Après Ravel, voici Tchaikovski. Sauf que cette fois, il n’a même pas une Tzigane à se mettre sous l’archet. Ces pièces charmantes sont en général de circonstance et font appel à des interprètes grand format : la Sérénade mélancolique est dédicacée au violoniste Leopold Auer, Souvenir d’un lieu cher à Mme von Meck (le lieu en question est sa propriété de Brailovo), l’Andante funebre est dédié à la mémoire du violoniste Ferdinand Laub, etc. Il y a même un inédit au disque : la version originale, pour violon et piano, de la romance Oh ! Chante encore!, plus connue dans sa transcription pour piano seul. Le jeune violoniste est aussi pertinent dans le répertoire russe que dans le français, et sa partenaire Josiane Marfurt aussi à l’aise ici que chez Ravel. Est-ce suffisant pour justifier un tel programme ? Le seul nom de Tchaikovski, il est vrai, promet au plus large public des émotions peu fatigantes.
François Lafon

Séarénade mélancolique - Valse-Scherzo - Souvenir d'un lieu cher - Humoresque - Andante funebre - Oh! Chante encore!
Sasha Rozhdetsvensky (violon), Josiane Marfurt (piano)
1 CD Delos DE 3413
54 min

mis en ligne le lundi 2 janvier 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.